Ministère en charge de l’agriculture : Moussa Kaboré installé dans ses fonctions

0
226

La cérémonie de passation de charge entre Salifou Ouédraogo, Modeste Yerbanga désormais anciens ministres de l’agriculture, de l’aménagement hydro-agricoles, de la mécanisation et des ressources animales et halieutiques et le nouveau ministre Moussa Kaboré nommé le 13 décembre dernier a eu lieu le vendredi 17 décembre 2021 à Ouagadougou. Installé par la secrétaire générale du gouvernement et du conseil des ministres Fatoumata Bénon Yatassayé Nana, Moussa Kaboré dit mesurer la lourde tâche à lui confié car les défis à relever sont énormes.

Moussa Kaboré est officiellement installé dans ses nouvelles fonctions.  Il prend les rênes du ministère en charge de l’agriculture, de l’aménagement hydro-agricoles, de la mécanisation et des ressources animales et halieutiques. Il a remercié le Chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré et le premier ministre pour la confiance placée en lui en le mettant à la tête des deux départements ministériels.

Moussa Kaboré, ministre en charge de l’agriculture, de l’aménagement hydro-agricoles, de la mécanisation et des ressources animales et halieutiques

« Tout en accueillant cette nomination avec humilité, (…) je mesure la lourde responsabilité qui est désormais la mienne dans un moment aussi critique de la vie de notre pays et particulièrement le contexte difficile de notre secteur agro-sylvo pastoral et halieutique face aux multiples attentes pressantes de nos populations », a reconnu le nouveau ministre Moussa Kaboré.

Il a salué les efforts consentis par ces prédécesseurs et dit être conscient que la tâche est ardue et les défis nombreux et complexe. Moussa Kaboré a rappelé déjà les grands axes de son département qui mériteront une attention particulière. Ce sont entre autres le changement obligatoire de paradigme ; le développement des stratégies de mobilisation des investissements privés ; le renforcement du fonds de développement de l’élevage, du fonds de développement agricole, du code des investissements, de l’assurance agricole et des projets et programmes ; l’augmentation forte et durable de la productivité et de la compétitivité du secteur agropastoral et le renforcement des stocks tant pour les personnes que pour le bétail.

Au regard des défis à relever, le nouveau ministre de l’agriculture et des ressources animales et halieutiques a invité les partenaires techniques et financiers, les ONG et les associations à soutenir davantage son département sur les grands chantiers.

Il invite en outre le personnel à plus d’engagement et d’ardeur au travail bien fait, à la diligence et à la probité dans le traitement des dossiers, au strict respect des principes et de l’éthique dans la gestion administrative et financière.

« Pour ma part, je vous assure de toute ma disponibilité à vos propositions et suggestions ainsi que ma disponibilité à examiner vos différentes préoccupations qui entraveraient la bonne exécution de vos missions pour lesquelles je demanderai des comptes », a-t-il rassuré.

L’ex ministre de l’agriculture Salifou Ouédraogo a fait un bilan de ses activités menées pendant ses trois années passées à la tête du département avant d’encourager son successeur à approfondir les actions entamées.

Zonouhan LAYA/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.