Droits humains : la Commission nationale remet son rapport annuel au président du Faso

0
205

(Ouagadougou, 30 janvier 2021). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce matin, le rapport 2019-2020 sur la situation nationale des droits humains. Remis par le président de la Commission nationale des Droits humains (CNDH), Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano, ce rapport a été établi sur un certain nombre de thématiques en lien avec les attributions, le mandat de promotion et de protection des droits humains, mais surtout en lien avec le contexte national.

Selon le président de la CNDH, il ressort que la situation est globalement préoccupante en matière de droits humains. « La crise sécuritaire a eu un impact très considérable sur la jouissance des libertés, mais aussi porté atteinte à un certain nombre de droits tels que le droit à la vie, à l’intégrité physique et morale des populations, et entrainé aussi un

Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano

disfonctionnement des services », a déclaré Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano avant d’ajouter que la situation a « freiné l’accès des populations de certaines localités aux services sociaux de base ».
La situation sanitaire notamment la COVID-19, l’exploitation minière en termes d’impact sur l’environnement et sur les communautés, la situation des personnes déplacées internes, ont aussi eu un impact sur la jouissance des droits humains.
Aussi, une soixantaine de recommandations ont été formulées dans ce rapport, à partir des thématiques qui ont été traitées.

Des recommandations ont également été faites sur les droits catégoriels, avec des mesures à prendre pour permettre aux personnes vivant avec un handicap, aux enfants et aux femmes, de jouir pleinement de leurs droits.

Direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.