Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : une Initiative lancée pour prévaloir les intérêts des maliens.

0
184

Le comité Ad hoc de l’Initiative de Soutien au Peuple Malien (ISPM) était face à la presse le mardi 18 janvier 2022 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre avec les journalistes était de lancer officiellement cette structure apolitique pour prévaloir les intérêts des maliens.

La presse nationale et internationale

« Initiative de Soutien au Peuple Malien (ISPM) », telle est la dénomination de cette nouvelle structure apolitique qui entend défendre les intérêts des maliens au lendemain des sanctions de la CEDEAO.

Monsieur Bassolma BAZIÉ, Porte parole  de l’ ISPM

‘existence de ladite association est pilotée par un comité Ad hoc de l’ISPM. L’objectif, selon le porte parole du comité Bassolma Bazié, est de témoigner une véritable solidarité africaine à l’endroit du peuple malien.

A ce sujet, il a déclaré : « Cette Initiative portée par des africains vise à réfléchir sur les voies et moyens devant permettre d’assister le peuple malien d’une part et d’autre part, contribuer à travers une démarche de dialogue pouvant aboutir à la résolution de la crise diplomatique entre la Mali et la CEDEAO ».

L’ISPM entend contribuer à la réouverture immédiate des frontières maliennes, exhorter la société civile malienne à parler de la même voix  et œuvrer à obtenir le dégel des avoirs du peuple malien dans les institutions financières.

M. Bazié, a aussi évoqué la recherche de la levée des obstacles afin que le peuple malien puisse jouir de ses droits fondamentaux. « Notre Initiative ne vise aucunement à apporter un quelconque soutien à la junte », a précisé Bassolma Bazié. Et le comité Ad hoc de l’ISPM de condamner le coups d’Etat ainsi que la mauvaise gouvernance qui est la principale source.

Au cours de ce lancement de l’ISPM, Bassolma Bazié a appelé les Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO et de l’UEMOA à la compréhension et à lever les sanctions qui ont un impact direct sur le peuple malien et sur la sous-région.
En outre, elle exhorte ces institutions et les autorités de la transition du Mali à privilégier le dialogue pour un retour à l’ordre constitutionnel.

Boukary Ouoba, membre du comité Ad hoc de l’ISPM,

A sa suite, Boukary Ouoba, membre du comité Ad hoc de l’ISPM, a invité les peuples africains à une solidarité agissante à l’endroit du peuple malien. Car, a-t-il dit, le problème des maliens est le problème de tout le continent. Et d’appeler surtout la communauté internationale à apporter son soutien aux efforts dans la sortie de crise.

En rappel, l’ISPM est une union de personnalités dans divers domaines. Elle est apolitique et à but non lucratif.

L’association est ouverte à toute personne sans distinction de nationalité, d’ethnie ou de religion, désirant soutenir la cause du peuple malien et celle africaine.

Rebecca Yé

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.