Combat contre la COVID 19: Des campagnes de vaccination sur toute l’étendue du territoire à partir du  21 au 27 janvier 2022(ministre)

0
249

Le 22 janvier 2022

Le ministre de la Santé, de l’hygiène, et du bien être, monsieur Charlemagne Ouedraogo, a animé  le 21 janvier 2022,  a Ouagadougou,  un point de presse, pour faire l’état  de la lutte contre  la COVID-19,  et également faire le bilan de la situation vaccinale au Burkina  Faso.

Malgré les efforts de tous les acteurs de la riposte, la situation actuelle de la COVID 19 continue de nous interpeller.

Au titre de la situation épidémiologique
A la date du 19 Janvier 2022 le pays a  enregistré un cumul de 20 435 cas confirmés de COVID-19 avec 353 décès. Le nombre de guéris à la même période est de 19 419 cas.
Pour monsieur le ministre  de la santé,  au cours de la période du 1er au 19 janvier 2022, le pays a enregistré 2014 nouveaux cas confirmés avec 20 décès.

Depuis  le 14 janvier 2022, le pays a  enregistré  388 nouveaux cas avec 14 décès.

L’évolution des cas au cours des quatre  derniers mois de l’année 2021 (14 290, 15 103, 16 125, 18 421 cas)   reste marquée par une augmentation significative du nombre de cas, confirmant du même coup la recrudescence en cours.

Au titre des variants :
Pour la surveillance des variants au Burkina Faso, quatre (04) ont été détectés à savoir : Eta, Alpha, Delta et Omicron.   » A ce jour aucun nouveau variant n’a été détecté ».  A indiqué monsieur le ministre de la santé.

De la prise en charges des cas:
« Du 1er septembre 2021 au 19 janvier 2022, 514 cas graves ont été pris en charge dans nos hôpitaux« . A dit monsieur le  ministre. Pour lui, on note parmi eux 512 patients non vaccinés et 02 complètement vaccinés.

L’analyse des cas montre une augmentation des cas graves chez les personnes non vaccinées.
Du 1er au 19 janvier, 84 cas graves ont été pris en charge dans nos unités de soins intensifs avec 20 décès dont 19 non vaccinés. « On observe que la majorité des cas graves surviennent chez des personnes non vaccinées ». Foi du ministre.

Situation de la  couverture vaccinale

Dans le cadre de la mise en œuvre de la vaccination anti-Covid-19, à l’échelle du pays nous avons une assez bonne couverture à la date du 19 janvier 2022,  principalement dans trois (03) régions que sont : le Centre-Ouest, Sud-Ouest et les Hauts-Bassins avec respectivement 17,33%, 12,90% et 12,48% pour la cible populationnelle totale. Pour le ministre,  il ressort que la campagne de vaccination du 14 au 23 décembre 2021 tenue dans quatre régions (Centre, Hauts-Bassins, Centre-Ouest, Sud-Ouest) de notre pays a permis d’améliorer la couverture vaccinale.

L’État de la vaccination, 

Au total, 1 280 190 personnes ont reçue au moins une dose vaccinale à la même période dont 847 962 complétement vaccinées, soit 5, 77% de la cible populationnelle totale et 12, 22% de la cible de 18 ans et plus. A déclaré monsieur Charlemagne Ouedraogo.

Campagne de vaccination  en cours  à partir du  21 au 27 janvier 2022, sur toute l’étendue du territoire.

En perspectives,  pour le ministre  de la santé,  en  vue d’augmenter la couverture vaccinale et contribuer à réduire le nombre de cas graves et de décès, une nouvelle campagne de vaccination se tient à partir d’aujourd’hui 21 au 27 janvier sur toute l’étendue du territoire.

Dispositif sanitaire mis en place en accompagnement de la réouverture des frontières terrestres et ferroviaires 

Du 1er décembre 2021,  à la date d’ouverture des frontières terrestres et ferroviaires à nos jours,  selon monsieur le ministre,  le pays a  enregistré 76 492 voyageurs entrants, et 53 976 sortants,  soit un total des 130 468 voyageurs.

« La majorité de ces voyageurs possédait un pass vaccinal ». A signifié monsieur le ministre Charlemagne Ouedraogo.

De la poursuite du plaidoyer, de la mise en ouevre du plan de communication, pour le  renforcement de la campagne de vaccination 

En Perspectives au regard de ce qui précède et pour améliorer le processus de réponse en lien avec cette nouvelle vague, le département de la santé, a entrepris  plusieurs actions qui sont en cours. Il s’agit entre autre :
-de la poursuite du plaidoyer auprès des détenteurs d’enjeux (responsables coutumiers, religieux, leaders communautaires, etc.) pour le respect des mesures barrières et l’adhésion à la vaccination ;
-de la mise en œuvre du plan de renforcement de la communication sur les biens faits de la vaccination ;
-de l’augmentation de l’offre de vaccination par des campagnes et l’externalisation des sites de vaccination ;
-du renforcement des capacités de prise en charge des cas graves des hôpitaux. Etc. A indiqué le ministre Charlemagne Ouedraogo.

Irène Soulama

Faso amazone.net

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.