Coupure du réseau social Facebook : le CDP exige le rétablissement dans les meilleurs délais

0
154

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a vivement critiqué la restriction de la connexion mobile du réseau social Facebook à travers un communiqué publié le 18 janvier 2022. Un communiqué dans lequel le président du parti dénonce avec la dernière énergie, cette situation qui vient rajouter à la difficile période que vivent les Burkinabè.

Depuis le 11 janvier 2022, le gouvernement burkinabè s’est encore abusé de ses prérogatives en privant le peuple de son droit élémentaire, celui de la liberté d’accès à l’information, par la restriction de la connexion mobile du réseau social Facebook sans aucune explication préalable.

Cette situation entraine un questionnement sur les motivations réelles du pouvoir en place. Pourquoi ce silence ? Que craignent les autorités burkinabè ? Est-ce la marche de certaines organisations prévue le 22 janvier prochain en soutien au peuple malien ?

« Cette injure fait au peuple est inacceptable. Quoi qu’il en soit, le peuple a le droit de s’informer et d’utiliser comme bon lui semble les canaux de communication officiellement reconnue », a indiqué Eddie Komboigo dans un communiqué publié sur la page de son parti. Et d’ajouter que même les régimes décrits comme dictatoriaux ou autoritaires ne sont pas allés à cette extrémité à travers le monde.

Le CDP dans son communiqué dénonce avec la dernière énergie la restriction de la connexion mobile du réseau social Facebook.

Il exige par ailleurs le rétablissement de la connexion mobile dudit réseau dans les meilleurs délais, et le respect du droit élémentaire des burkinabè.

 

Rebecca YE/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.