Ouagadougou/Marche de soutien au peuple malien : des manifestants dispersés à coup de gaz lacrymogène

0
581

Les organisations de la société civile du Burkina Faso ont répondu présent à l’appel lancé par les africanistes, à manifester contre les sanctions infligées au peuple malien. Sortis nombreux ce samedi 22 janvier 2022 dans les rues de Ouagadougou, les manifestants seront dispersés à coup de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre.

Des manifestants déterminés à soutenir la junte malienne seront empêchés d’accéder à la Place de la nation en cette matinée du samedi 22 janvier 2022. A partir de 8 heures, la gendarmerie nationale a entouré le lieu de rassemblement empêchant ainsi les passages aux riverains.

Empêchés d’accéder à la Place de la nation, les manifestants vont bloquer la voie à une vingtaine de mètres face à une équipe de la sécurité, positionnée au niveau du chef d’Etat-major général de l’armée.

Les forces de l’ordre réagissent à ce blocus par des tirs à gaz lacrymogène. C’est la débandade ! Les manifestants vont se dispersés avant de se regrouper à nouveau.

De ces tirs, un journaliste de la télévision LCA aurait reçu une bombe lacrymogène au bras et serait pris en charge immédiatement par la Croix rouge.
Au moment où nous quittons les lieux aux environs de 12 heures, les manifestants sont encore sur les lieux.

Jeanne Z. Laya

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.