Burkina/Coup d’Etat : le « Mouvement le GUIDE » soutien le MPSR

0
456

Le Mouvement le GUIDE a donné sa lecture sur la situation qui prévaut actuellement au Burkina Faso. Face à la presse le 27 janvier 2022 à Ouagadougou, les membres du mouvement ont salué le coup d’Etat et le sursaut « patriotique » du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR).

Le Burkina Faso vit depuis le 24 janvier 2022, une nouvelle ère de son histoire. En effet, après la prise du pouvoir par les militaires et la démission de Roch Marc Christian Kaboré de ses fonctions de président du Faso, de nombreuses organisations de la société civile (OSC) ont donné leur lecture sur cette situation.

Le jeudi 27 janvier 2022, c’était le tour du Mouvement le Guide, de se prononcer sur le coup d’Etat perpétré par la junte militaire.

Face à la presse, les membres dudit mouvement ont saluer« l’avènement et le sursaut patriotique » du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) avec à  sa tête le Lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba.

le coordonnateur du Mouvement le GUIDE, David Ouango.

« C’est un souffle nouveau, une nouvelle respiration populaire que nous croyons nous sortir de l’ornière », a indiqué le coordonnateur du Mouvement le GUIDE, David Ouango.

Pour lui, ce coup d’Etat était prévisible et le Mouvement l’attendait pour l’acclamer. « C’était même l’attente dans l’impatience !», a-t-il soutenu.

Le Mouvement le Guide reproche au régime Kaboré, « la mauvaise gestion » de la crise sécuritaire qui a fait plus de 2 000 décès et des milliers de personnes déplacées internes (PDI).

« Il n’est donc pas surprenant que longtemps délaissées, les populations et même celles qui accordaient un peu de crédit au régime Kaboré, en viennent à réclamer un changement salvateur, une restauration de notre intégrité territoriale », a fait savoir M. Ouango. Et d’ajouter que la préoccupation actuelle du Burkina Faso, oblige les populations à croire aux nouveaux hommes forts du pays car, dit-il, ce sont eux qui sont sur le terrain. « C’est un devoir moral de soutenir la junte militaire. Nous ne sommes pas en train de défendre l’indéfendable, ensemble nous allons y parvenir », foi de M. Ouango.

Le Mouvement le Guide invite le MPSR, à travailler et à répondre aux aspirations du peuple. Réussir la cohésion sociale, le retour dans un délai raisonnable des PDI dans leurs zones d’origines, restaurer l’Etat nation sont entre autres les objectifs majeurs que Paul Henri Sandaogo Damiba doit travailler à atteindre.

En rappel, le Mouvement le Guide a été créé le 15 juin 2021, afin d’apporter des stratégies de développement pour le Burkina Faso. Il est présent dans les 13 régions du Burkina et compte à ce jour, plus de 2 000 membres.

Rebecca Yé

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.