Solutions au MPSR/lutte contre le terrorisme: « Enrôler 500 000 jeunes volontaires, créer une industrie de production d’arsenal et de matériel ». HB/MPSR 

0
187

Le comité d’organisation de la région des Hauts Bassins pour le soutien au Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (HB/MPSR) a tenu un point de presse le mardi 22 février 2022 à Ouagadougou. Une conférence au cours de laquelle les membres du comité ont fait le point sur la situation nationale du Burkina Faso avant de proposer des solutions aux nouvelles autorités pour venir à bout des difficultés que traversent le pays.

Les attaques terroristes qui ont ébranlés le Burkina Faso ainsi que le dysfonctionnement alimentaire et logistique jugé inacceptable au sein des forces de l’ordre ont conduit l’armée à prendre ses responsabilités. Et l’avènement du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) vient comme une aubaine pour les burkinabè.

Le comité d’organisation de la région des Hauts Bassins pour le soutien au Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (HB/MPSR) félicite le Chef de l’Etat Paul Henri Sandaogo Damiba pour la réorganisation du dispositif de défense nationale.
« Nous saluons les résultats déjà engrangés sur le terrain même si cela reste en grande partie dans la discrétion », a salué le président du HB/MPSR Abou Alifata Téguera.

le président du HB/MPSR, Abou Alifata Téguera.

Le comité du soutien au MPSR propose en outre des solutions au MPSR pour un Burkina solidaire et de paix. Il s’agit entre autres de :
-l’enrôlement de 500 000 jeunes volontaires pour appuyer l’action des VDP, tout en paraphrasant  Thomas Sankara  » le civil est un militaire en permission ».–Trouver une alternative pour mettre à contribution la population surtout sa frange jeune dans la lutte contre le terrorisme ».

-la mise à la disposition de l’armée,  un arsenal de pointe et de qualité supérieure à celui de l’ennemi,  pour compter sur ses propres forces face à l’ennemi, « il faut développer pour soi, une industrie de production d’arsenal et de matériel ». A indiqué le comité.

Poursuivant leurs plaidoyers, pour Abou  Alifara TEGUERA et ses camarades, il est aussi  important que le MPSR donne le commandement opérationnel des armées aux jeunes gradés et « mettre à la retraite ou trouver un cadre de regroupement des anciens Hauts gradés de l’armée. « On pourrait en dehors de la retraite par exemple créer un cadre de concertation des hauts gradés de l’armée avec un statut particulier », ont t’ils suggéré.

-du maintien des forces étrangères présentes en donnant des directives détaillées ;

-l’indemnisation de toutes les victimes depuis les différentes crises qui ont endeuillé le pays. Ont t’ils suggéré.

Par ailleurs, le comité de soutien au MPSR entend accompagner les nouvelles autorités dans la logique ou ceux-ci travailleraient en tenant compte de l’esprit du peuple.

Rebecca Yé

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.