Burkina/ l’Éducation nationale: le ministre Lionel BILGO compte faire du dialogue et la concertation, ses outils de travail

0
160

Prise de service du  ministre de l’Éducation nationale, et la Promotion des langues nationales(MENAPLN), Lionel BILGO,   le 9 mars 2022 à Ouagadougou.  Le nouveau ministre  compte faire de la concertation son cheval de bataille, pour transcender les difficultés,  et  tout en  comptant sur le soutien de tous (es).

Je voudrais rendre hommage aux travailleurs de cette noble institution qu’est le Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales(MENAPLN)Ministère  de l’Éducation nationale. Votre courage, votre abnégation et votre résilience ne sont plus à redire.

Je suis non pas au pied du mur mais au pied de la montagne. Celle des défis colossaux que vous êtes en train de gravir jour et nuit et ce depuis longtemps. Je voudrais humblement gravir cette montagne avec vous. Je la sais très escarpée et parsemée d’embuches mais à vos côtés et pour le bonheur de ce pays aucune difficulté ne me semble être insurmontable.

Pour moi, le secteur éducatif est l’usine dans laquelle un pays produit la ressource humaine dont il a besoin. Et pour que la production soit de qualité il faut que les ouvriers soient dans des conditions convenables pour accomplir au mieux leur mission.

L’éducation ne doit pas être une question superficielle, elle est l’une des clés de notre futur. Comme un serviteur je viens humblement joindre mes mains aux vôtres pour affronter les grands défis de notre noble ministère.

Je prends fonction dans un contexte particulier. Je m’engage d’ores et déjà à faire du dialogue et de la concertation, un outil de travail pour surmonter les difficultés courantes.

Les chantiers sont nombreux et gigantesques, dans un contexte national et international difficile, marqué par de nombreux enjeux et défis. Ce faisant, je sais que je peux compter sur votre franche collaboration et votre engagement autour des Valeurs de refondation de notre État et celles de l’amélioration de la gouvernance.

L’implication de toutes les forces vives de la nation y compris les partenaires techniques et financiers, les partenaires sociaux, l’ensemble des acteurs du système éducatif est nécessaire pour parvenir à une éducation de qualité, une éducation au service du vivre ensemble et du développement.
𝐉𝐚𝐦𝐚𝐢𝐬 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐯𝐨𝐮𝐬, 𝐭𝐨𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐯𝐨𝐮𝐬 !

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

𝐁𝐈𝐋𝐆𝐎 𝐖𝐞𝐧𝐝𝐤𝐨𝐮𝐧𝐢 𝐉𝐨ë𝐥 𝐋𝐢𝐨𝐧𝐞𝐥
𝘔𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘌𝘥𝘶𝘤𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘕𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭𝘦, 𝘥𝘦 𝘭’𝘈𝘭𝘱𝘩𝘢𝘣𝘦́𝘵𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘗𝘳𝘰𝘮𝘰𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘓𝘢𝘯𝘨𝘶𝘦𝘴 𝘕𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭𝘦𝘴

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.