Cri de coeur de Dame Bernadette NIKIÈMA, balayeuse de rues, aide ménagère..

0
323

Ceci est un cri de coeur de Dame Bernadette NIKIÈMA ,mère de 4 filles dont une rappelée à Dieu. Cela fait 19 ans que son mari (légal) l’a abandonnée avec ses enfants sous prétexte qu’elle ne donnait naissance qu’à des filles.

Courage madame, continue de te battre, tes filles et les bonnes volontés te feront garder la tête haute dans cette vie. Big up au père fuyard.

Voyez-vous l’importance d’être allé à l’école et d’en avoir tiré le bon côté ? Chers collègues hommes, c’est l’homme qui détermine le sexe de l’enfant, selon qu’il peut être fille ou garçon. Ce n’est pas la femme qu’il faut accuser. D’ailleurs, en quoi un homme est-il plus utile, seul, dans une société, sans la femme ?

Vous ne me contredirez pas que les filles se révèlent plus redevables pour leurs parents que ne le sont les garçons.

Courage toujours aux femmes dans cette lutte sans merci pour le respect strict de leurs droits.

Merci Amandine Lalsaga pour cet élément télé qui m’a touché et à nouveau interpellé.

Rimbéssougri
Un défenseur des droits des femmes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.