Burkina/ Politique: le MPP exige la libération du président Kaboré

0
286

Depuis les événements du 24 janvier 2024,  la direction politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) entend renouer avec l’exercice médiatique. Pour ce faire, le président du parti Alassane Bala Sakandé a animé une conférence de presse le jeudi 23 Mars 2022 à Ouagadougou. Une conférence de presse au cours de laquelle le parti a exigé la libération sans condition de l’ex président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Le presiduim

Suite au coup d’Etat perpétré par les militaires le 24 janvier 2022, le président Roch Kaboré a été arrêté et mis detention surveillée. Cela fait deux mois, jour pour jour que l’ex Chef de l’Etat n’est plus libre de ses mouvements.

Détenu pour des raisons de sécurité selon MPSR, l’ancien président aurait, par la suite vu ses conditions de détention durcies. << N’étant pas privé de liberté du fait de la justice, le MPP exige par conséquent son élargissement immédiat et sans conditions >>, a lancé le président du MPP Alassane Bala Sakandé.

Le MPP invite en outre tous les démocrates et patriotes épris de paix et de justice à se joindre à lui pour exiger la libération du président Kaboré.

Alassane Bala SAKANDÉ, le président du parti MPP

Alassane Bala Sakandé salut les demarches entreprises par les organisations internationales et sous-régionale notamment la CEDEAO et l’Union africaine en faveur de la libération du président Kaboré.

Autre point qui a marqué cette conférence de presse, fut la démission de certains membres du parti. Des démissions que le président Bala Sakandé dit ignorer les raisons qui les ont poussés à une telle décision au moment où le parti doit travailler pour la remobilisation et la relance des activités du parti. << C’est au moment où les nouveaux défis nous imposent la cohésion interne et la solidarité avec le président Kaboré que nous avons appris (…) la démission d’un certain nombre de nos militants à divers niveaux de nos instances et structures >>, a-t-il martelé.

La presse était mobilisée

Le MPP dit prendre acte de leur décision et respecte leur libre choix.

Pour ce qui est de la question sécuritaire, l’ex parti au pouvoir estime que le président Kaboré et les différents équipes gouvernementales qui l’ont accompagné durant sa gouvernance ont toujours accordé la priorité à la lutte contre le terrorisme. Une telle chose, selon Bala Sakandé, qui s’est traduit entre autres par l’augmentation continue de la part du budget allouée à la Défense et à la sécurité.

L’ancienne ministre en charge de la femme, Marie Hélène Laurence
ILBOUDO/ MARCHAL

Constatant toujours une recrudescence des attaques dans plusieurs localités du pays, après deux mois de prise du pouvoir par le MPSR, le président du MPP invite les nouvelles autorités à un examen de conscience et changer le fusil d’épaule dans cette guerre contre les groupes armés. << Notre parti invite les autorités et les forces vives de la Nation, à la franche collaboration pour sauver le patrimoine du Burkina Faso >>, a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.