Vue d’Ukraine: Que s’est-il arrivé au croiseur russe “Moskva” ?

Vue d’Ukraine: Que s’est-il arrivé au croiseur russe “Moskva” ?

0
236
Le croiseur lance-missiles russe “Moskva”, amarré dans le port ukrainien de Sébastopol, photo prise le 10 mai 2013. PHOTO / STRINGER / REUTERS.

Au cinquantième jour de la guerre, alors que les combats se poursuivent sur toute la ligne de front dans l’est et le sud du pays, le “Moskva”, navire amiral de la flotte russe en mer Noire, a été secoué par une violente explosion. Un accident, selon les Russes. Un tir de missile réussi, dit-on à Kiev.

Que s’est-il passé dans la nuit du 13 au 14 avril sur la mer Noire, au large d’Odessa ? L’information, longtemps non confirmée, a commencé à circuler sur les réseaux sociaux en Ukraine dans la soirée : le croiseur lance-missiles russe Moskva aurait été touché par des tirs ukrainiens et aurait été la proie d’un incendie alors qu’il était déployé à une centaine de kilomètres au large d’Odessa.

Les Russes confirment, mais démentent

Tandis que la Twittosphère s’enflammait, Maksym Martchenko, chef de l’administration militaire de la région d’Odessa, s’enthousiasmait, rapporte le quotidien en ligne Oukraïnska Pravda : “Le croiseur Moskva est vraiment parti là où nos gardes-frontières lui avaient dit d’aller.” Il faisait ainsi allusion à un incident remontant au premier jour de la guerre, le 24 février, quand le Moskva s’était approché de l’île des Serpents, position stratégique à portée d’Odessa, et qu’il avait sommé les gardes-frontières ukrainiens de se rendre en se présentant comme “le navire russe Moskva”. À quoi les soldats ukrainiens avaient rétorqué par une phrase désormais célèbre : “Navire russe, va te faire f…”

Du côté russe, il a fallu attendre plusieurs heures avant d’obtenir confirmation qu’il s’était bien passé quelque chose. Puis “le ministère de la Défense russe a assuré que le croiseur Moskva était toujours à flot, sans donner la raison de l’incendie” qui se serait produit à bord, souligne Oukraïnska Pravda.

Depuis, la thèse officielle de Moscou est donc bien celle d’un incendie accidentel qui aurait entraîné  la destruction du navire russe.

Courrier international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.