Ouagadougou: En roulant en vitesse et en sens interdit, Il percute à mort un conducteur de tricycle

0
285
crédit photos d'illustration

Pour cause d’excès de vitesse en agglomération, circulant en sens interdit, et d’homicide involontaire, F. O , mécanicien de son état, a comparu,  devant le tribunal de grande instance de Ouaga 1, le 4 mai 2022.  Les faits se sont déroulés le 30 janvier 2022,  d’où  Fi.O,  a accidentellement causé la mort de A. S  et détruit son engin à trois roues.

Selon les faits ce jour du 30 janvier, aux environs de 5h , F. O, après avoir déposé une connaissance à la gare de l’est, sur le chemin du retour, a emprunté le sens interdit du tronçon entre l’hôtel Silmandé et le barrage de Tanghin.

Ce qui devrait arriver, arriva.  Il a mortellement percuté A.S. Ce dernier alors succomba sur le champ. Son  tricycle, complètement endommagé.

A la barre, F. O reconnaît les faits qui  lui ont été  reprochés.  Mais  affirme que le constat redigé par les agents de police n’est pas totalement exact.

Dans ses précisions, selon ses propos,

F.O,  affirme   qu’il ne roulait pas ce jour là en « sens interdit » et que le défunt n’avait pas de phare.  Pour lui,  c’est le défunt qui est venu le cogner. « moi « j’étais blessé et couché dans la voiture,   je n’ai pas su qu’il était mort sur place »,  « sinon, moi ma conduite était normale à 30km/h « , a précisé le prévenu à la barre.

Séance tenante, les propos difficilement acceptpabl0es, par un parent de la victime qui a tenu à recadrer les dire de F O. Pour lui,  la victime était en règle vis a vis  des documents à jour. « son engin et même que  sa visite technique , ont été fait le 29 janvier 2022, soit un jour avant l’accident ».

Sur le témoignage du parent de la victime, le Procureur de la victime, a  précisé qu’effectivement le prévenu était en état de vitesse soit plus de 50Km/h en agglomération, « chose interdite par le code de la route ».  Pire, selon le procureur, si c’est le conducteur du tricycle qui est venu percuter le véhicule du prévenu, le tricycle aurait dû recevoir le choc par devant et non sur le côté comme le révèle le constat de la police. Ce même constat prouve clairement, aux dires du ministère public, que l’accusé F.O était en conduite sur un sens interdit, donc toute la raison de l’accident.

Il a ainsi requis contre l’accusé F.O, une peine d’emprisonnement de 6 mois et 300 000 FCFA comme amende pour les faits d’homicide involontaire et 38 mois de prison ferme pour excès de vitesse et de déclarations mensongères.

Le délibéré a été  réenvoyé le 11 mai 2022, par le tribunal.

Irène Soulama

Faso amazone net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.