Discussion avec la CEDEAO : Les Nations unies font le point avec le Chef de l’Etat

0
416

Ouagadougou le 2 juin 2022

Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a reçu en audience, cet après-midi, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mahamat Saleh ANNADIF, à la tête d’une délégation.

La délégation conduite par Mahamat Saleh ANNADIF a échangé avec le Chef de l’Etat autour des discussions engagées avec la CEDEAO, à la veille d’un sommet qui se tient à Accra.

Il s’agit, selon le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, de « faire un point des discussions entre le Burkina Faso et la CEDEAO parce que les Nations unie viennent en appui à la CEDEAO ».

le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mahamat Saleh ANNADIF, et sa délégation au micro face à la presse

En effet, les Nations unies sont aux côtés du Burkina Faso depuis le changement politique intervenu le 24 janvier 2022. « Les Nations unies, à travers le Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel sont dans une posture d’accompagnement des autorités de la Transition pour une Transition apaisée et surtout au profit des populations burkinabè », a précisé Mahamat Saleh ANNADIF.

Dans le cadre de l’évaluation de la situation des discussions, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel a aussi rencontré le Premier ministre et des membres du Gouvernement.
« C’est fort de toutes ces mises à jour que nous partons à Accra pour apporter notre contribution au sommet de la CEDEAO », a conclu Mahamat Saleh ANNADIF.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.