Seytenga: » Le rôle de l’armée c’est de sécuriser afin de permettre un retour des populations dans leurs localités »(Porte- parole)

0
282

Lundi 13 juin 2022,  s’est tenue dans  la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères à 15 heures,  une conférence de presse sur les évènements survenus à Seytenga  dans la nuit du 11 au 13 juin 2022..  Cette conférence  de presse a  été animée par le ministre porte-parole du gouvernement, monsieur Wendkouni Joël Lionel BILGO.

Les propos du ministre face à la presse étaient pleins de sensation, en voici l’intégralité:

« Des hommes armés ont commis l’irréparable, l’inexcusable dans la zone de Seytenga. Ils sont arrivé, et ils ont fauché des innocentes vies aux populations comme à l’accoutumé. C’est l’occasion pour le gouvernement de condamner avec la dernière énergie ces actes barbares ignobles qui mettent en mal la paix et la quiétude à nos populations.

Jusqu’à hier sur les réseaux sociaux circulaient des chiffres qui allaient de cent (100) à cent soixante-dix (170) corps.

L’armée ayant été sur les lieux désigné a commencé une recherche de victimes et de corps. Jusqu’à aujourd’hui l’armée avait retrouvé à l’entrée de Seytenga cinq (5) corps passant en revue l’ensemble des maisons et a  retenu à ce jour cinquante (50) et les recherches se poursuivent.

En ce qui concerne la questions des journalistes:  Pourquoi autant de temps ?

Le Porte parole a répondu que c’est que tout simplement par expérience l’ armée sait que l’orsque le terroriste passe dans les localités de cette façon,  il piège les localités par conséquent créant d’autres victimes lorsqu’on arrive sur les lieux.

« Le rôle de l’armée également c’est de passer en revue l’ensemble et de sécuriser afin de permettre si possible un retour des populations dans leurs localités ».

Par vecteur aérien et terrestre les forces de défense et de sécurités ont débarqé donc à Seytenga et poursuive les recherches maison par maison lopin de terre par lopin de terre.

Ici il s’agit de dire que peut être que le bilan est plus lourd que les cinquante (50) corps qui ont été retrouvés parce que dès ce matin, les populations sont revenues à Seygtenga peut être que certaines auraient pris le corps de leurs membres.

Pour lui, le gouvernement  invite donc la population de collaborer et de leur permettre de faire un comptage afin de livrer donc un bilan définitif de cette attaque ignoble.

En ce jour, les populations sont accueillies grâce à l’armée et à l’action humanitaire du côté de Dori, tout ce qui avait besoin d’assistance sanitaire ont été prise en charge et ceux qui avaient besoin d’assistance ou autres ont été prises en charge. « Une cellule psychologique a été également positionne du côté de Dori pour accompagner ses victimes. »

L’armée tient debout, déterminée et engagée contre cette lutte terroriste.

« Jamais nous ne laisserons le Burkina Faso périr, c’est notre devoir en tant que citoyen et aussi cest le patrimoine que nous avons hérité de nos ainés. » « Le gouvernement prie  par ailleurs tout ce qui diffuse de façon active des chiffres,  d’attendre que les Forces de défense et de sécurité fassent leur travail afin de nous permettre d’avoir un bilan définitif, un bilan réel lorsqu’il arrive des catastrophes de ce genre.

Vous vous souviendrez du cas de Madjoari cinquante (50) morts avaient été déclarés malheureusement lorsque l’armée avait été sur les lieux,  il se trouve que les chiffres n’étaient pas exacts.

C’est vrai il y a la psychose, la crainte, il y a la peur qui créent des mouvements de foules mais du fait aussi parfois du relais des informations actives augmentant donc la psychose à nos populations.

Pour terminer son speech, le ministre porte parole en ses termes: 

« Nous sommes en deuil, le pays est en deuil nous avons été frappés,  mais je vous assure que l’armée fait tout son possible pour que ces actes ressemblent en fait  à des actes de représailles,  car ces dernières semaines vous avez dû le remarquer vous l’avez certainement relayé également l’armée a percé une saignée dans le rang des terroristes et cette saignée va se poursuivre car nous n’abandonnerons pas ».  Merci.

faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.