Burkina Faso: Message du ministre Bassolma BAZIÉ, à l’occasion de la...

Burkina Faso: Message du ministre Bassolma BAZIÉ, à l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la Fonction Publique

0
277
23  juin 2022

À l’occasion de la Journée des Nations unies pour la Fonction publique, le ministre en charge  de la Fonction publique, monsieur Bassolma BAZIÉ,  adresse un message. 

« Travailleurs, travailleuses, usagers/clients de l’administration publique,

23 juin, journée proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies Journée des Nations Unies pour la Fonction Publique (JMFP), vise à mettre en valeur le rôle de l’administration publique pour le développement et auprès des communautés.

Le gouvernement burkinabè à travers le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale en quête d’une administration publique moderne, au service des populations, a consenti beaucoup d’efforts ces dernières années, pour moderniser le dispositif de gestion des ressources humaines publiques à travers :

  • la gestion électronique du processus de recrutement ;
  • la mise en place d’un Guichet unique de traitement des actes de carrière ;
  • l’expérimentation au sein de mon département d’une nouvelle organisation du cadre du travail sur un mode anglo-saxon appelé « open-space » ;
  • la relecture des textes encadrant la gestion des ressources humaines publiques pour le traitement des actes de carrière et l’élaboration d’outils techniques. Ces efforts de modernisation sont mis à rude épreuve par le contexte sécuritaire et sanitaire que traverse actuellement le Burkina Faso. En effet, l’insécurité grandissante dans plusieurs régions du Burkina Faso impacte négativement la bonne marche des administrations publiques privant ainsi les populations de leur droit à un service public de qualité. L’administration publique, à travers les hommes et femmes qui la représentent, les infrastructures et les moyens qui la symbolisent, est devenue au fil du temps l’une des cibles privilégiées des terroristes.

La Commémoration de cette journée intervient dans un contexte marqué par des attaques terroristes qui endeuillent nos familles. C’est le lieu pour moi de saluer la mémoire de tous ceux qui sont tombés dans la défense de la mère patrie, de compatir à la douleur des blessés et d’encourager les forces de défenses et de sécurité ainsi que toutes les femmes et les hommes qui se battent quotidiennement pour libérer le pays et assurer le service au profit des populations partout au Burkina Faso.

La nécessaire résilience de l’administration publique face à ce nouveau défi nous contraint à une réflexion profonde pour trouver des mécanismes à même d’assurer la qualité et la continuité du service public en temps de crise.

Et, le thème national choisi pour la commémoration de la Journée des Nations Unies pour la fonction publique : « la modernisation de l’administration publique burkinabè dans un contexte de crise » va permettre à mon département avec l’appui des organisations syndicales, les organisations de la société civile, les organisations non gouvernementales, les partenaires techniques et financiers, de mener la réflexion afin de jeter les bases d’une administration publique forte et résiliente face aux crises.

Cette volonté de trouver de nouvelles stratégies à mettre en œuvre pour une administration publique résiliente, plus forte, plus efficiente capable de s’adapter aux crises, démontre que l’engagement de mon département est constant et soutenu dans la quête d’une fonction publique performante et républicaine.

Mais, cet engagement ne prend sens et ne peut avoir un impact sur le développement socio-économique du pays qu’en prenant appui sur l’implication forte et rigoureuse des femmes et des hommes appelés à rendre le service public, ainsi que des usagers/clients.
De cet fait, j’interpelle, les travailleuses et travailleurs de l’administration publique, les usagers/clients des services publics, à jouer pleinement leur partition, chacun selon son niveau de responsabilité, afin de conduire notre pays sur les sentiers du développement durable.

Je ne saurai terminer sans saluer l’engagement des femmes et des hommes qui, de jour comme de nuit, donnent de leurs temps et de leurs compétences pour l’édification d’une fonction publique forte, performante et républicaine, socle d’une nation de progrès, d’une nation résiliente.

Je saisis également cette occasion pour remercier et féliciter les partenaires au développement qui ne ménagent aucun effort pour soutenir le Gouvernement dans sa quête d’institutions fortes.

Ensemble nous allons y arriver

Bonne fête de la fonction publique, bonne fête du service public. »

Bassolma BAZIE
Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.