Insécurité au Burkina: le Groupe renaissance décrypte la situation

0
269

Le Groupe renaissance a organisé ce matin du 30 juin 2022, à Ouagadougou, une conférence de presse  sur la situation nationale, et surtout  sécuritaire qui prévaut  actuellement au Burkina Faso.

Les journalistes à la conférence de presse

Le Groupe  renaissance(GR), composé de Partis politiques des Organisations de la  Société Civile(OSC), de personnes de ressources, était face à la presse ce 30 juin 2022, à travers  leurs portes- parole  que sont ,Cherif Coulibaly, Sodre Mohamed, etc .pour dénoncer la gestion assombrie, la  lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. qu’ils considèrent de chaotique selon eux.

Pour  les conférenciers,  le pays connait une crise multiforme avec d’un côté, la situation sécuritaire qui s’empire avec presque 40% du territoire nationale qui est hors du contrôle  gouvernemental et  pratiquement deux millions de personnes déplacées internes. De l’autre côté la faim qui menace d’exterminer des populations avec l’augmentation palpable du prix des produits de première nécessité sans une augmentation corrélative du pouvoir d’achat des ménages.

Pour eux malgré l’arrivée du pouvoir actuel(MPSR), le Burkina Faso continue d’occuper tristement la première place en termes de personnes déplacées internes dans la région du Liptako Gourma(Mali-Burkina Faso et Niger), selon la Croix Rouge Burkinabé.

Mais toujours selon eux,  face à l’augmentation perceptible du gôut de la vie, par rapport aux subventions apportées  par le 1er ministre Albert Ouedraogo, sur la réduction de quelques taxes( douane, impôts…), en vue d’atténuer la souffrance des ménages, elles se retrouvent être non audacieuses et inefficaces sur le long terme, puisque dénuées d’une capacité de pérennité et d’affranchissement »Excellence Monsieur le premier ministre, au stade actuel de notre économie qui  s’effrite, il n’y a pas lieu de chercher des solutions qui soulagent , il faut plutôt apporter des mesures curatives et revitalisantes

Pour eux, en plus des souffrances du peuple, avec des attaques macabres et particulièrement sanglantes,  comme celui de Seytenga(09 06/22), le président Damiba a déclaré au cours de son discours » c’est votre douleur qui fait notre force ». Les conférenciers se demandent si la force de la mission se trouve dans le chaode de notre pays?, un chaos qui profitera à qui? ont t’ils demandé.

Kevin Sawadogo

fasoamazone.net

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.