Burkina: Le Collectif des féministes se dote d’une feuille de route

0
472

Le Collectif Féministe, pour le Bien être des femmes et des filles, sous la houlette de l’Initiative Pananetugri pour le Bien Être de la Femme( l’IPBF),   reuini en atelier à Ouagadougou, ce jour 13 juillet 2022dans le but de créer une synergie d’actions entre les acteurs et actrices de promotion des droits des filles et des femmes au Burkina Faso, a validé la Feuille de route, examiné et validé le  Règlement intérieur. 

L’IPBF a lancé au cours du mois de mars 2022, plusieurs activités afin de susciter le débat, et surtout de réfléchir à des espaces fédérateurs, politiques capables d’impulser un changement réel à l’épanouissement des filles et des femmes burkinabè.

La Directrice Éxecutive de L’IPBF, madame Wendyam Micheline Kaboré, en pleine séance.

C’est ainsi qu’à la suite de l’atelier de concertation et du Thé féministe, un atelier de concertation s’est tenu et a consacré la mise en place du Collectif des féministes du Burkina Faso.

L’Assemblée Générale Constitutive a eu lieu en juin, et a regroupé des leaders
d’organisations de promotion des droits des femmes, des féministes, des journalistes, des chercheures et des activistes. En plus de l’élection du comité de pilotage du collectif, les statuts ont été adoptés.

Les participants(es)

La feuille de route du collectif, dont les travaux ont permis d’enrichir le draft proposé, est toujours en cours de validation, ainsi que le règlement intérieur.

Pour  la  Directrice Exécutive de l’IPBF,  madame  Wendyam Micheline KABORÉ, « cet atelier de validation vient finaliser le projet d’élaboration des différents documents du collectif des féministes du Burkina Faso’. « Il a pour objectifs de valider la feuille de route,  d’adopter le règlement intérieur du collectif des féministes du Burkina Faso »,  a t- elle indiqué.

Pour elle, cet atelier vise à  valider la feuille de route, adopter le règlement intérieur du collectif, décliner les prochaines étapes.

Après la validation de la feuille de route, conformément à l’article 14 des statuts du Collectif des Féministes du Burkina Faso seront adoptés.

le Comité de Coordination établit son Règlement Intérieur pour préciser les conditions de fonctionnement du Collectif et d’application de ses statuts.

Mme Kadiatou Tarpaga, Secrétaire général du Collectif des féministes du Burkina Faso, en pleine lecture du projet de validation du projet du Règlement intérieur

Pour la Directrice Éxecutive,  ce présent Règlement Intérieur précise et complète  les différentes dispositions des statuts du Collectif des Féministes du Burkina Faso.

Le comité de coordination,  est constitué de trois (03) instances :
L’Assemblée Générale (AG),
Le Comité de Coordination (CCO.) ;
Le Secrétariat Technique (ST), dont L’Assemblée Générale adopte les Statuts et le Règlement Intérieur du Collectif des Féministes du Burkina Faso.

Irène Soulama

Faso amazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.