Burkina Faso : « La situation sécuritaire fait froid au dos » Bénéwendé S. Sankara

0
333

14 juillet 2022

Ceci est une déclaration de maître  Stanislas Bénéwendé Sankara, président du parti de l’UNIR-MPS, à travers ce communiqué de presse, depeind la situation sécuritaire au Burkina Faso.  Pour lui, un examen critique de la situation fait froid au dos, le Bureau politique National (BPN) de l’Union pour la renaissance Mouvement patriotique (UNIR-MPS) se réunira en plénum ce samedi 16 juillet 2022 de 10H à 14H au CBC à Ouagadougou pour examiner sans complaisance et adopter la feuille de route du parti consécutivement à la Transition.

À lire le communiqué ci dessous

Le contexte national demeure marqué par les conséquences du coup d’Etat du 24 janvier 2022 par le Lieutenant-Colonel Paul Henri Damiba et suites, la crise sécuritaire et son corollaire de crise humanitaire et alimentaire exacerbées.

Un examen critique de la situation fait froid au dos au regard de l’encerclement du territoire national de plus en plus avancé par les Groupes terroristes, bandits de grands chemins et les narcotrafiquants.

Le diagnostic révèle que les 4 pouvoirs au Burkina Faso (Pouvoir Exécutif, législatif, judiciaire et la Presse), piliers de toute démocratie, présentent des signes très inquiétants, sinon alarmants et qui n’augurent pas un futur radieux pour le Burkina Faso.

C’est fort de ce constat, que les membres du Bureau politique National (BPN) de l’Union pour la renaissance Mouvement patriotique (UNIR-MPS) se réuniront en plénum ce samedi 16 juillet 2022 de 10H à 14H au CBC à Ouagadougou pour examiner sans complaisance et adopter la feuille de route du parti consécutivement à la Transition.

Le Président

Me Bénéwendé S. Sankara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.