Ouagadougou: une dame et son enfant blessés dans la zone interdite du camp Naaba- koom

0
357
Voici le véhicule de la dame criblée de balles

Selon les informations, les occupants d’un véhicule dont  une dame, son fils et sa fille de ménage se sont  retrouvés dans la zone interdite du camp Naaba Koom à Ouagadougou, le samedi 16 juillet 2022. La cause serait due à l’utilisation du GPS.  Le véhicule a essuyé des tirs de sommation.

Selon le journal, c’est  après une visite de courtoisie chez des amis, que la dame, une pharmacienne, son enfant et sa fille de ménage, se sont retrouvés par erreur dans la zone dite interdite.

Selon les sources, la cause de l’accident serait due à une  erreur de manipulation et ou d’orientation du GPS du véhicule de l’infortunée. Elle aurait paniqué, suite à l’interpellation des agents de sécurité.  En  voulant faire demi-tour, ces agents de sécurité en post ont tiré pour immobiliser le véhicule. C’est ainsi que des tirs ont blessé les trois occupants du véhicule, c’est à dire la dame, son fils et sa fille de ménage. Ils ont tous été admis au centre hospitalier universitaire de Tengandogo pour des soins appropriés.

A lire aussi

https://www.fasoamazone.net/2022/06/22/ouagadougou-ces-tirs-de-sommation-mal-compris-de-la-provoquent-la-panique-et-la-debandade-de-la-population/

Déjà le 21 juin 2022, aux environs de 20 heures, en roulant vers la base aérienne de Ouagadougou,  ces mêmes tirs de sommation ont causé la mort d’une dame, une infirmière de surcroît. Cela fut un tollé général au sein de la population. Encore à cause de la manipulation de ces mêmes GPS. Les Forces de l’ordre doivent revoir les tirs de sommation qui ne sont pas bien appréhendés par les populations, et bien définir et délimiter leurs zones dites interdites. Les populations sont appelées à la prudence. Et attention au GPS qui désorientent souvent les usagers. Prudence est de rigueur. Dès lors le Procureur du Faso a ouvert une enquête à cet effet.

La rédaction 

fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.