FAPP: Les bénéficiaires reçoivent leur chèque

0
189

la Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme(MCCAT), madame Valérie KABORÉ, a procédé officiellement à  une remise symbolique de cheque des bénéficiaires de la presse privée nationale ce  jeudi 18 août 2022, dans l’enceinte du Centre national des arts et du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA)  à Ouagadougou. C’était en présence du Directeur Général(DG), du Fonds d’Appui à la  Presse Privée (FAPP), monsieur AG Ibrahim Mohamed, et de nombreux  responsables des entreprises et structures bénéficiaires venus des quatre coins du Burkina Faso, ainsi que les représentants des organisations professionnelles de presse. Les chèques reçus vont de 1. 696 429,  à 7. 221 133 francs CFA.

Les montants alloués aux entreprises de presse privées vont d’un million six cent quatre-vingt-seize mille quatre cent vingt-neuf (1 696 429) francs CFA à sept millions deux cent vingt un mille cent trente-trois (7 221 133) francs CFA.

Mme la ministre remet le chèque de 7 millions au représentant du journal le Pays

Selon le DG du FAPP, monsieur AG Ibrahim Mohamed, les 126 dossiers d’entreprises de presse privées reçus étaient composés de 74 dossiers de médias audiovisuels (67 radios et 7 télévisions), 36 dossiers de presse en ligne, 12 dossiers de presse écrite en langue française (Quotidiens : 4, Hebdomadaires :  2, Bimensuels : 6 et 4 dossiers de presse écrite en langues nationales (tous des trimestriels).

Le DG du FAPP monsieur AG Ibrahim Mohamed (à droite),remet le chèque au bénéficiaire

Au terme des travaux, 112 dossiers ont été acceptés sur 126. 14 dossiers ont été rejetés par la Commission de répartition de la subvention soit 11 dossiers de médias en ligne et 3 dossiers de radios.

La présidente de la Commission de la répartition de la subvention à la presse privée Fatoumata Sophie SIRI/OUATTARA

Cependant  les motifs relatifs au rejet de 11 dossiers,  Il s’agit de :
– l’absence de la liste nominative du personnel certifiée par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) ;
– l’absence de contrat de bail ou du titre de propriété ;
– la durée d’existence requise non atteinte ;
– des articles identiques à ceux d’un autre média ;
– l’absence de l’attestation de parution régulière délivrée par le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) ;
– le nombre de journalistes requis non atteint ;
– la production irrégulières d’articles.

Cependant, Il faut noter que des prélèvements obligatoires sont faits au profit de :
– l’Observatoire Burkinabè des Médias (OBM) : huit millions (8 000 000) de francs CFA ;
– l’Association des Editeurs et Publicateurs des Journaux en Langues Nationales (AEPJLN) : huit millions (8 000 000) de francs CFA ;
– la Commission de répartition de la subvention : quatre millions (4 000 000) de francs CFA pour son fonctionnement.
En fonction de la typologie, la grille de répartition de la subvention annuelle de l’Etat aux entreprises de presse privées, exercice 2022, se présente comme de la façon suivante :
La  part allouée à la presse audiovisuelle
Le montant total alloué aux entreprises de presse privées s’élève à deux cent trente-deux millions trois cent quatre-vingt-un mille trois cent cinquante-quatre (232 381 354) pour 71 bénéficiaires soit 61,15% du montant. Il se répartit ainsi qu’il suit :
– Télévisions : 31 520 150 francs CFA pour 7 bénéficiaires
• Télévisions commerciales : 18 554 605 francs CFA
• Télévisions confessionnelles : 10 739 794 francs CFA
• Télévision associative : 2 225 751 francs CFA
– Radios : 200 861 204 francs CFA pour 64 bénéficiaires
• Radios commerciales : 53 591 825 francs CFA ;
• Radios confessionnelles : 63 118 858 francs CFA ;
• Radios associatives : 84 150 522 francs CFA.
La part allouée à la presse écrite
Les entreprises de presse écrite se partagent la somme de soixante-quatre millions six mille cinq cent quatre-vingt-quatorze (64 006 594) francs CFA pour 16 bénéficiaires soit 16,84% du montant total alloué. Les montants se répartissent de la manière suivante :
– Presse écrite en langue française : 55 725 168 francs CFA pour 12 bénéficiaires
• Quotidiens : 22 676 783 francs CFA
• Hebdomadaires : 9 138 334 francs CFA
• Bimensuels : 23 910 051 francs CFA
– Presse écrite en langues nationales : 8 281 427 francs CFA pour 4 bénéficiaires.

La  part allouée à la presse en ligne
Les entreprises de presse en ligne bénéficient de quatre-vingt-trois millions six cent douze mille cinquante un (83 612 051) francs CFA pour 25 bénéficiaires soit 22% du montant total.
Cependant, au terme des travaux.la Commission a formulé les recommandations suivantes
Il s’agit :
– de relire les lois sur la presse notamment la loi 058/2015 CNT du 04 septembre 2015 portant régime juridique de la presse en ligne au Burkina Faso.
– de relire l’arrêté conjoint N°2021-003/MCRP/MINEFID du 05 mars 2021 portant gestion, administration, répartition et justification de la subvention de l’Etat à la presse
– d’approcher d’autres structures qui servent une subvention afin de s’imprégner de leur fonctionnement et leur méthode de justification des subventions allouées à leurs bénéficiaires.
Pour monsieur le DG, , les entreprises de presse privées n’arrivent pas à produire les justificatifs de l’utilisation de la subvention conformément à la réglementation en vigueur, d’où cela a pour conséquence le rejet de l’ensemble des pièces justificatives et les retards constatés, ces dernières années, dans le déblocage de la subvention de l’Etat à la presse privée ». » Le retard constaté cette année 2022 encore est dû à la mauvaise production des pièces justicières de l’utilisation de la subvention 2021, a t’il souligné.

Mme la ministre en charge de la Communication Valérie KABORÉ

Pour madame la ministre, cette situation récurrente est une préoccupation très importante à laquelle le FAPP et le ministère s’attèle à trouver une solution définitive.

Pour terminer, le DG du  FAPP a exhorté les  112 organes de presse et aux deux structures bénéficiaires de faire un usage rationnel des ressources publiques mises à leur disposition et destiné à soutenir en partie, leur fonctionnement.

Quant à madame la ministre, elle a  remercié et félicite tous les bénéficiaires tous ceux qui ont pris part, « je les encourage de continuer, je demande à la  presse privée de continuer dans cet esprit, et dans cette résilience que le pays traverse ». « Soyons solidaires, informons utilement dans la mobilisation pour que au soir de nos résultats le Burkina sort gagnant« , a indiqué madame la  (MCCAT), Valérie KABORÉ.

Irène Soulama

faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.