ID-DAY 2022: un panel pour appréhender la portée de l’identification face aux défis sécuritaires

0
176

La 3 è édition de la Journée internationale de l’identité(ID DAY) ,  a été célébrée le 16 septembre 2022, au Burkina Faso, sous le thème principal : « Continuum état civil et identification : facteur de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso ». En prélude  à cette célébration, des activités ont été organisées à partir du 12 et jusqu’au 16  septembre 2022.  Le 15: septembre , dans la salle de conférence de la mairie,  de Koudougou , l’Office nationale d’identité (ONI),   a  animé  un panel, qui a regroupé différents acteurs du domaine. , en présence du Président du conseil d’administration (PCA) de l’ONI,  le directeur général de la police nationale,  le contrôleur général, monsieur Roger OUEDRAOGO,  modérateur dudit panel,  du Directeur Général de l’ONI, le contrôleur général de police, monsieur Sié Tiéfi DABIRÉ, président des travaux,  et enfin, avec la  participation, du  président de la délégation spéciale de la commune de Koudougou, Monsieur Jonas MANNÉ, et une lforte présence de la population de la cité du cavalier rouge, Koudougou.

« Continuum état civil et identification : facteur de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso »,  c’est autour de ce thème principal, que le panel a été animé le 15 septembre 2022,   par différents acteurs du domaine,  à savoir l’Office nationale d’identité (ONI),  les acteurs de l’État civil, afin de contribuer à la sécurité et au retour de la paix au Burkina Faso.

Le PCA de l'ONI monsieur Roger OUEDRAOGO
Le PCA de l’ONI monsieur Roger OUEDRAOGO

Pour le PCA de l’ONI, monsieur Roger OUEDRAOGO,  cette 3 è édition a  pour objectif  principal,  de mener la réflexion sur la nécessité et la portée d’un continuum entre l’état civil et l’identification qui pourrait constituer un facteur important de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso ».

Le panel du 15 septembre 2022, a permis à de nombreux acteurs de l’identification tant du secteur public que du secteur privé de s’appesantir sur des problématiques assez diversifiées de l’identification. a signifié le DG de l’ONI. monsieur DABIRÉ.. »J’ose croire que l’ensemble des réflexions qui seront issues de ce panel nous permettrons d’appréhender tout le concept du continuum état civil et identification sous divers angles de vision en ce qui concerne particulièrement les acteurs de l’état civil et de l’identification, la portée de l’identification face aux défis sécuritaires, la nécessité d’un identifiant unique au Burkina Faso et la stratégie d’identification pour le Burkina Faso.a souhaité le Directeur Général de l’ONI monsieur DABIRÉ.

Le DG de l’ONI monsieur Sié Tiéfi DABIRÉ(micro)

« Continuum état civil et identification : facteur de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso », pour lui ce  thème est  aussi évocateur que rassembleur. « Evocateur en ce sens qu’il correspond parfaitement au point 16.9  des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui appelle à une identité juridique pour tous y compris l’enregistrement des naissances d’ici 2030 ». « Il apparaît clairement que cet objectif fondamental ne pourrait être atteint sans une synergie d’actions entre les différents acteurs intervenant dans l’état civil et l’identification,  » c’est en cela que ce thème se veut rassembleur à tous points de vue ».

Les acteurs de l’identification, et de  l’état civil, au cours de ce panel  ont échangé autour de 4 sous  thèmes, à savoir l’identification face aux défis sécuritaires ; l’identifiant unique au Burkina Faso,  quelle nécessité ?, quelle stratégie d’identification pour le Burkina Faso?.

Les principaux panélistes

Cette année,  cette journée est célébrée dans un contexte national marqué par une situation sécuritaire difficile et le défi de la modernisation de l’état civil à travers l’informatisation de l’enregistrement des naissances,  » dans le contexte actuel de notre pays, il est plus que jamais nécessaire pour l’Etat, à travers l’ONI, d’être à mesure d’assurer et d’authentifier de manière fiable, l’identité de toutes les personnes sur le territoire national, a indiqué le DG de l’ONI monsieur DABIRÉ.

Photo de famille

Pour ce qui est du choix de Koudougou

Pour  le DG de l’ONI,  le choix de la commune de Koudougou n’est pas fortuit.  Cette année l’ONI a décidé de célébrer l’identification en dehors de Ouagadougou. « Cela participe à la valorisation des efforts des acteurs de l’identification de nos communes ».  Ce faisant, la Commune de Koudougou a été identifiée comme ayant enregistré l’un des plus forts taux en matière d’identification des personnes de 2005 à nos jours.  « A titre illustratif, de 2005 à la date du 15 septembre 2022, ce sont au total 238 609 CNIB qui ont été produites au profit de la population de la commune de Koudougou sur un nombre de population quasiment similaire. a indiqué le DG de l’ONI monsieur  Sié Tiéfi DABIRÉ.

Des innovations majeures ont été au programme

Pour  cette édition de l’ID-Day 2022,  des activités de collecte de données ont été associées à cette célébration,  suivies des opérations spéciales de délivrance accélérée de CNIB, qui ont été menées dans plusieurs sites relevant des régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Ouest (précisément à Koudougou), du Centre-Sud, des Hauts Bassins et du Sud-Ouest.

Débuté à 9 heures,  les travaux du   panel ont  pris fin aux environs de 16 heures, avec 4 motions de recommandations majeures qui seront soumises au gouvernement.

C’est sur des notes d’espoir que  les  panélistes  se sont donnés rendez-vous le lendemain,  pour la journée internationale de l’identification le 16 septembre 2022 toujours à Koudougou.

Kévin Sawadogo

faso Amazone net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.