Transformation économique de l’Afrique : Le forum GABI pour vendre les potentialités du continent

0
215

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a pris part, le dimanche 18 septembre 2022 à New York, au lancement de la Global Africa Business Initiative (GABI).Ce forum entend se pencher sur la création d’une nouvelle feuille de route pour l’Afrique qui met en évidence les opportunités commerciales et le développement dans tous les secteurs.

L’Afrique regorge de nombreuses potentialités économiques et commerciales qui méritent d’être mises en évidence. Pour ce faire, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a lancé, le dimanche 18 septembre 2022 à New York, la Global Africa Business Initiative (GABI), en marge de l’Assemblée générale des Nations Unis, sous le thème : « Une Afrique inarrêtable ».

Pour Antonio Guterres l’Afrique est un maillon non capital du commerce et de l’économie mondiale à travers les services, les ressources naturelles, l’agriculture, la jeunesse de sa population, les investissements et les opportunités d’affaires que le continent présente.

« Le succès de l’Afrique est inarrêtable », a lancé Antonio Guterres, qui a appelé les différents pays et les acteurs publics et privés, à s’organiser pour peser dans la balance de l’économie mondiale.

président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

C’est aussi l’avis du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

En effet, il a appelé les participants, à formuler des propositions et modalités « opérationnelles » pour accélérer le processus de transformation économique de l’Afrique, sur la base de ses atouts majeurs.

Déjà, a rappelé Moussa Faki Mahamat, pour donner corps à cette transformation, l’Agenda 2063  a ouvert, sous les auspices de l’Union africaine, de « larges » perspectives de promotion et de développement dont l’industrialisation et la digitalisation sont le moteur.

Le Premier ministre burkinabè, Albert OUEDRAOGO

Ayant pris part au forum, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a salué le choix du thème qui, à son avis, est « extrêmement important » pour l’Afrique. Pour lui, il s’est agi de prouver aux yeux du monde, que malgré toutes les péripéties, l’Afrique progresse et cette progression est « inarrêtable ».

Le Premier ministre burkinabè Albert OUEDRAOGO au micro

Les différentes communications, a-t-il poursuivi, ont permis aux participants, de se rendre compte que l’Afrique est une terre d’opportunités. Cela nécessite, a estimé Albert Ouédraogo, que les pays africains se mettent ensemble et s’unissent pour créer de vastes marchés constituant ainsi des opportunités pour les entrepreneurs africains et ceux qui seraient intéressés à investir en Afrique.

DCRP/Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.