Économie et finances: Le PRISE fait le bilan de ses réalisations

0
190

Le ministère en  charge de l’économie et des finances, a échangé avec la presse sur le Programme de  Réalisations  des Infrastructures Socii- Économique (PRISE)à  Ouagadougou le 21 septembre 2022. 

La PRISE est un programme multisectoriel d’investissement structurant dans les secteurs sociaux né de la volonté du gouvernement d’apporter une réponse urgente aux préoccupations sociales des populations.

Son objectif est de contribuer au développement du capital humain du Burkina Faso.

Démarré en 2020 la mise en œuvre du PRISE s’est poursuivi en 2021.

Le présidium

Le gouvernement a autorisé sa prorogation sur la période de 2021-2025.
Le contexte social marqué par un déficit d’offre a inspiré la mise e œuvre du PRISE qui a pour objectif de :
-Réaliser des infrastructures à des coûts raisonnables de manière à susciter une réflexion autour de la problématique des coûts élevés des infrastructures
-Rompre avec les habitudes de délai interminable et réaliser dans des délais raisonnables les infrastructures
-Inverser l’imaginaire populaire en réalisant des infrastructures de qualité au profit des populations
-faire croître rapidement le nombre des infrastructures de manière à impacter rapidement les indicateurs.

Le PRISE s’est assigné une double mission à savoir:

la mission portée sur les indicateurs et la mission portée sur la gouvernance.
Le champ d’intervention du PRISE sont:les infrastructures scolaires,sanitaires,les ouvrages de franchissement,les bâtiments administratifs et les points d’eau potable.

En ce qui concerne le bilan de mise en œuvre du PRISE 2020-2021:
Le PRISE a bénéficié au cours de cette période des financements du Budget de l’Etat à auteur de 22.924.000.000f soit 11.924.000.000fen 2020 et 11.000.000.000f en 2021.
La LONAB a également financé à auteur de 474.772.522f.
Ces financements ont été répartis par secteur: 

La santé occupe la première place du budget du PRISE avec une part relative de 47,27%, elle  est suivi de près par l’éducation et les ouvrages de franchissement avec des parts respectives de 21,69% et 20,35%.

Il faut dire que cette mise en œuvre du PRISE sur la période 2020-2021 a permis de réaliser :
-76 complexes scolaires
-44 CSPS
-239 forages positifs
-02 AEPS
-01 retenu d’eau
-27 radiers
-29 dalots
-06 bâtiments administratifs dont: 01 gendarmerie,02 commissariats,02 maisons de la femme.

De 2020 à 2021 Le taux d’exécution annuels présentés par le PRISE ont été respectivement de 98,16% et 95,40%.

Comme difficultés rencontrées,  le PRISE a été confronté à l’insécurité, la pandémie de COVID-19,  l’insuffisance des ressources financières, l’inaccessibilité de certains sites.

Des acquis,  il y en a eu:

Comme  acquis, selon lui,  le  PRISE a réussi à conquérir le cœur de nombreux acteurs tant dans les délais de travaux, la qualité et les coûts des ouvrages que dans l’objectif poursuivi qui est l’amélioration des service sociaux de base.

Notons que ce projet est un programme financé sur fonds propres de l’Etat.

En conclusion,  le PRISE pense avoir jeter les jalons d’une réflexion qui peut être menée autour de l’efficacité et de l’efficience des programmes et des allocations budgétaires.

Hamza j. Baptiste

Marius Zouré

faso amazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.