Situation humanitaire : le HCR promet donner la priorité au Burkina

0
157

(New York, 22 septembre 2022, GMT-4). Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a accordé, ce jeudi en début d’après-midi, une audience au Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Felipo GRANDI.

En effet, avec la crise humanitaire issue de celle sécuritaire, le Burkina Faso enregistre aujourd’hui plus d’un million de déplacés internes dont la plupart attendent des secours d’urgence à cause de leur situation.

« Notre discussion s’est penchée surtout sur la situation des déplacés dans la région et notamment au Faso où la situation est sérieuse », a déclaré Felipo GRANDI, qui dit avoir rassuré le Chef d l’Etat que le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) va continuer à s’engager aux côtés du gouvernement et du peuple burkinabè pour fournir l’aide humanitaire nécessaire.

M. GRANDI a indiqué aussi avoir discuté des moyens pour travailler avec le gouvernement burkinabè en vue de trouver des solutions aux déplacements des populations. « Bien sûr, la question est sécuritaire, avec l’action des groupes armés mais, il y a aussi un aspect développement qu’il ne faut pas négliger », a-t-il précisé.
Il a ajouté que la lutte contre le terrorisme n’est pas seulement l’affaire des armes mais doit également impliquer entre autres l’éducation, l’accès aux services, l’emploi.

Au regard de la situation humanitaire assez préoccupante, « on a renforcé nos équipes et on va continuer à donner la priorité au Burkina Faso comme un pays qui a urgemment besoin de l’aide internationale », a rappelé le Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés.
Felipo GRANDI a promis de mener le plaidoyer auprès des bailleurs pour que le soutien humanitaire à notre pays soit constant et suffisant.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.