conseil des ministres conjoint Mali-Burkina Faso : « Toutes les grandes choses dans la vie des hommes commencent par un rêve, commencent par un homme, un groupe d’hommes », dixit le Premier ministre malien

0
441
Les deux premiers ministres Burkina - Mali

(Ouagadougou, 21 février 2023)

Les premiers ministres Apollinaire Joachimson KYELEM De TAMBELA du Burkina Faso et Choguel Kokalla MAIGA du Mali, ont co-présidé un conseil des ministres conjoint Mali-Burkina Faso cet après-midi. Les deux pays ont abordé des questions d’intérêt commun aux deux peuples, en particulier les questions sécuritaires, la lutte contre le terrorisme, les questions humanitaires et les questions internationales.

Selon le Premier ministre malien, le conseil conjoint, conscient que toutes les questions ne peuvent pas être épuisées en une seule séance de conseil des ministres, a décidé de la nécessité de tenir la grande commission mixte Burkina-Mali dans les mois à venir. Il va s’agir d’examiner les avancées dans la coopération entre les deux pays, en vue de la relancer « conformément aux désirs de la nouvelle génération ».

En ce concerne les questions sécuritaires « nous avons des spécialistes qui s’en occupent, notamment les officiers supérieurs du Mali et du Burkina », a été déclaré le Premier ministre malien.

Le 1er ministre burkinabé, Appolinaire KYELEM de Tambèla

Sur la question des conflits intercommunautaires, le Premier ministre malien,

Le ministre malien Choguel Kokèla MAĪGA

explique également que c’est un concept que l’on « veut imposer à nos peuples. Nous n’avons pas de problème communautaire. C’est fabriqué ailleurs et des hommes sont instrumentalisés au nom de l’Islam tantôt, au nom des ethnies, ou autre, pour distraire nos peuples ».

Pour lui, les deux pays veulent se consacrer uniquement à la lutte pour la paix des populations, qui consiste à leur assurer la sécurité physique, alimentaire, éducationnelle, sanitaire.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.