8 mars 2023: « Les Femmes en Blanc », celebrent avec les femmes déplacées internes(Ivette BELEM)

1
412
Ivette BELEM, présidente des" Femmes en Blanc"

Les « Femmes en Blanc pour le retour des Enfants à la maison du CAUCUS Féminin de l’Observatoire National Indépendant ONI TR », compte célébrer  le 8 mars 2023, autrement. À cet effet, elles prévoient organiser des series d’activités, des échanges, des communications, une formation de prise de parole en public, prévue le 7 mars,  la prise en compte des préoccupations des Femmes PDI, la participation et le suivi par l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de résolution des problèmes soulevés, etc. Faso Amazone. net (FAm), est allé à la rencontre de la présidente madame Ivette BELEM(IB)

FAmPresentez- vous svp

Nous sommes les « Femmes en Blanc pour le retour des Enfants à la maison » du CAUCUS Féminin de l’Observatoire National Indépendant ONI TR. Nous sommes un observatoire composé de 25 coalitions à plus de 10 associations chacune.

FAm: Comment comptiez vous organiser, cette journée commémorative de la journée internationale de la Femme cette année, 8 mars 2023?

Nous comptons l’organiser d ‘une manière autrement que les journées précédentes,
bien sûr. Vous êtes bien au courant qu’ aujourd’hui, notre pays traverse de durs moments au plan sécuritaire mais aussi sur presque tous les autres plans,  économique , social , culturel et aussi,  surtout la question d’engagement et de sursaut patriotique pour soutenir et
accompagner nos FDS sont à l’ordre du jour,   pour une sortie de cette crise profonde que connait notre pays depuis 8ans à peu près maintenant.

Pour toutes ces raisons, et conscientes que cette lutte doit être menée d une manière holistique, nous nous proposons de passer cette journée aux côtés des femmes PDI d’une localité où nous allons ensemble échanger pour dégager des mécanismes endogènes de resiliences pour accompagner ses femmes.

FAm: Comment compter vous vous y prendre?
Non, nous comptons simplement mobiliser nos 1ers responsables de coalitions.
Vous savez, chacune et chacun des présidentes et présidents de nos coalitions évolue dans un domaine bien déterminé tel: santé, éducation, entreprenariat,…….chacune et chacune saura quoi développer au bénéfice de nos PDI.

FAm: Quelles sont vos grandes étapes?
-Le choix de la localité
-La présentation des communications
-Les échanges
-La prise en compte des préoccupations des Femmes PDI participantes et le suivi par l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de résolution des problèmes soulevés en commun, car c’est ensemble que nous devons assurer cette resilience.

FAm: Avez- vous des partenaires? Si oui lequels?

Nos partenaires sont nos membres et sûrement les autorités communales de la localité que nous allons choisir.

FAm: Quel est votre mot de fin?

C’est de souhaiter bonne célébration du 8 mars autrement à toutes les femmes du Burkina Faso, et exhorter les femmes où qu’elles soient, de travailler à faire inculquer à notre jeunesse, les valeurs patriotiques, les bonnes manières du vivre ensemble afin que tous « les enfants reviennent à la maison », car c’est à la maison que l’on rentre après chaque dure labeur pour se ressourcer et entamer d’autres aléas de la vie le jour prochain.

Une femme est sœur, épouse et mère, pilier de nos familles. Nous leur demandons de beaucoup prier pour le pays.

Ne dit-on pas que  « Tout ce que Femme veut,  Dieu le veut ». PAIX AU FASO.

Seigneur de Grâce vient à notre secours.
Merci à toutes et à tous pour la reussite de cette activité. 

Merci à Faso Amazone.net de nous avoir donné la parole.

interview realisé par Irène Soulama

Faso Amazone.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.