Pâques 2023: La resurrection du Christ c’est la foi, l’espérence, soutien des faibles( Abbé Valentin DABIRÉ Vicaire)

0
688

Pâques c’est la resurrection de notre Seigneur Jésus Christ. À l’occasion après la célébration de la vigile pascale le samedi 8 août 2023,  FasoAmazone.net a rencontré L’Abbé Valentin DABIRÉ(Abbé VD), Vicaire du Grand seminaire Saint Jean Baptiste de Wayalghin à Ouagadougou,  formateur au diocèse  de Diébougou, il nous décrit le sens de la Pâques.  Pour  lui  « Pâques, c’est la foi, c’est l’espérance ».

‘Abbé Valentin DABIRÉ, Vicaire du Grand seminaire Saint Jean Baptiste de Wayalghin à Ouagadougou

Abbé VD: Pour nous Pâques, c’est la résurrection du Christ. Christ est ressuscité, il est vivant, il est ressuscité. Dieu est du côté de ceux et celles qui croient, qui aiment,  qui espèrent  et entretiennent la vie.

Il nous donne la vie éternelle qui commence aujourd’hui dès  ici bas, et ceux qui sont ressuscités avec eux par le baptême ressusciterons  avec lui après la mort, selon notre foi.

Christ est ressuscité, c’est l’espérance.  « L’espérance c’est la force qui nous permet d’avancer dans le présent. » C’est une vertu active qui nous dit qu’au bout, il ya cette vertu. Il ya toujours de  l’espoir,  de la joie. il ya toujours une prière de supplication mais qui implique aussi notre coopération.

Pendant la célébration de la veillée pascale le samedi nuit au Grand séminaire Saint Jean de Wayalghin

Parce que Dieu  ne veut pas nous sauver sans nous. Il nous a créer sans nous, mais il veut nous sauver avec nous. Il demande  notre coopération. Cette grâce peut rester insuffisante si on ne coopère pas. Si on coopère elle devient corps.

FA: Quelles sont les references de l’évangile de la vigile pascale, célébration de la resurrection du Sauveur Jésus?:

Abbé VD: Les passages de l’évangile de ce soir de la résurrection  concernant la vigile pascale de ce samedi saint, il a eu jusqu’à 09 lectures dont 7 de l’ancien testament et 02 du nouveau. Mais selon les disponibiltés et selon les inspirations on fait un  choix. Ici on a choisi 04 de l’ancien testament et 02 du nouveau testament. Pour l’ancien  c’etait Génèse, Exode et le Prophète Ézekiel. La  lecture du nouveau testament, c’est à dire la lettre aux Romains, et l’évangile selon Saint Mathieu. L’évangile de Mathieu raconte, décrit le récit de la réssurection du Seigneur. Notamment le tombeau vide.

De bon matin les gens se sont réunis, et les femmes se demandaient comment elles allaient rouler la pierre?. Et  brusquement elles voient un ange qui apparait, et qui leur demande,  mais qui cherchez vous?. Pourquoi cherchez vous le vivant parmi les morts?.

Et il leur dit, il vous a precedé en Galilée, aller  dire  à ses disciples de le  rencontrer là bas. Cela veut dire que Jésus n’est pas resté au tombeau.

Mais quand on  lit le texte grec on  se rend compte  que quand  il dit de venir regarder là où il était, mais plûtot, il veut dire de regarder le linge qu’on l’avait enroulé, couvert pour le mettre au  tombeau.

L’expression dit en grec,  veut dire que  le  linge s’est affaisé. C’est comme si quelqu’un etait sorti et a laissé la forme. Pour dire que personne n’a agit c’est la force de Dieu qui a agi.

FA: Votre mot de fin svp!

Abbé VD:  Pour terminer,  que les gens croient à la resurrection et vivent en ressuscité, qu’ils protègent leur vie, qu’ils protègent la vie des autres. C’est comme cela qu’on annonce la resurrection du Seigneur.

FA:  Quel message et prière pour le Burkina Faso?

Abbé VD: Pour  le  Burkina Faso, nous cherchons la paix. Le Christ est ressuscité,  que sa paix règne dans nos coeurs, dans nos familles, et que les gens aient suffisamment de foi pour ne pas reproduire le mécanisme de rejet de Dieu, qui a abouti à la condamnation et à la crucifixion d’un innocent.

La célébration de la vigile pascale

Pour le  Burkina Faso, qu’on laisse les débats interminables, nos tensions inutiles.  Comme je l’ai dit la veille ( vendredi saint), qui pour des élections démocratiques, qui pour des régimes d’exeptions, qui pour une alliance avec des étrangers, qui pour créer une fédération avec certains pays, pendant tout ce temps, ce sont des innocents qui sont écrasés,   qui payent le lourd tribut chaque jour.«  Alors que chacun essaie de prendre partie du côté du faible, du pauvre et arrête ses spéculations ».

Interview réalisée  par Faso Amazone.net avec l’Abbé Valentin DABIRÉ, Vicaire du Grand séminaire Saint Jean de Wayalghin de Ouagadougou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.