Cantines scolaires: les acteurs échangent autour des approches d’approvisionnement

0
272

Monsieur  Hamado KABORÉ,   représentant de monsieur le Secrétaire général de la Primature,  a présidé le mardi 21 juin 2023,  à Ouagadougou,  les travaux de l’atelier de validation de l’étude sur les approches d’approvisionnement des cantines scolaires basées sur la production locale. En  présence de la Sécretaire permanente de l’Initiative présidentielle( SP-IP),  « Assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas  éqiilibré par jour »,  madame  Alice  SIDIBÉ, et la FAO.

 » Comment approvisionner les vivres au niveau des cantines scolaires »? .Comment permettre d’y prendre pour permettre à la production locale d’occuper une place de choix?

Pour lui,  il ya des difficultés au niveau de l’approvisionnement, de la gestion,  de la gouvernance, etc. Vous savez qu’ on  prône sur la production locale afin de booste notre développement et notre économie au niveau local, « c’est dans ce sens,  qu’on  se retrouve aujourd’hui,  pour valider  tous ces  documents afin de donner des lignes directrices  pour un monde meilleur etpour  un meilleur fonctionnement de l’initiative.

lMonsieur  Hamado KABORÉ,   représentant de monsieur le Secrétaire général de la Primature

Ce qui sort du document,  ce sont  les objectifs visés, c’est comment trouver les moyens pour que les acteurs ce comprennent  pour permettre un bon approvisionnement au niveau des cantines scolaires,  pour également voir, qu’est-ce qu’il faut pour qu’il ait de la qualité dans les produits.  L’état nous donne son soutien d’environ 19 milliards par année.

Madame Alice Sidibé,  Secrétaire Permanente de l’Initiative Présidentielle SP-IP

La Secrétaire Permanente de l’Initiative Présidentielle(SP- IP),assurer  à chaque enfant à l’âge scolaire,  un repas équilibré par jour. Madame  Alice SIDIBÉ, « malgré les multiples efforts consentis par l’État,  et les partenaires,  la problématique de l’alimentation scolaire se pose toujours ». « Ce n’est plus une question sectorielle, mais une question multi sectorielles ».

« L’année passée lors du cadre technique de la session, les participants ont demandé a ce qu’on on puisse mener une étude sur les différentes approches d’approvisionnement des cantines scolaires. « Aujourd’hui les difficultés qui émanent de l’approvisionnement des cantines scolaires sont diverses. des problèmes de gouvernance, de gestion des magasins de stocks, de conflits d’intérêt au niveau des acteurs, et enfin d’insuffisance d’infrastructures de. stockage ».

« Le plus grand problème aujourd’hui, c’est comment faire une relation entre les productions locales et les cantines scolaires.

Dans la nouvelle lancée du gouvernants de transition,  le cheval de bataille de sont excellence monsieur le président de la transition, c’est de privilégier nos productions locales , et améliorer les conditions de vie de nos petits producteurs. La pauvreté ne pourra se résoudre que par là »,  a indiqué madame Sidibé.

Photos de famille

Tout recemment nous avons lancé l’actionnariat populaire pour une émergence des petites entreprises communautaires , et pour une indépendance locale et indigène.  Cette étude s’y prête pour qu’ on puisse  apprécier.   Certes il ya des exemples réussis. Cependant , nous allons pousser  le diagnostique qui a été fait par les consultants qui ont établi une cartographie. dans laquelle Nous allons puiser  les exemples réussis et les mettre à l’échelle.  A t- elle dit.

Notons quep  Le document a été réalisé avec l’appui de la F.A.O.

Karen Ouedraogo

Photos  HJ B

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.