Ouagadougou: le 1er FESIME a ouvert ses portes sous le signe de la protection et la sauvegarde de l’environnement

0
627

28 juillet 2023

Le Festival international de la musique pour l’environnement(FESIME), a ouvert ses portes le vendredi 28 juillet et jusqu’au 30, à Ouagadougou, autour du thème:  » Protection de l’environnement dans un contexte sécuritaire difficile: défis et perspectives ». Au programme, des plantations d’arbres, des partages de repas communautaires avec les PDI, des échanges autour d’un panel, du théâtre, de la danse et la musique sont également  inscrits. Le parrain Yacouba Sawadogo, Prix nobel alternatif 2018, de la protection et sauvegarde de  l’environnement a été representé par son fils, Loukoumane Sawadogo.SIMPOH en compagnie du parrain

Pour le promoteur du FESIME, SIMPOSH, artiste musicien,  l’objectif de ce festival est de semer dans les esprits des uns et des autres,  l’idée de protection et de préservation de l’environnement, a t-il précisé.

Ce festival est un moment de sensibilisation,  c’est à dire pousser les uns et les autres à poser des actes dans ce sens pour la préservation et la protection de l’environnement.

Les activités programmées au cours de ce festival sont,  la plantation d’arbres, dans la commune de Tanghin Dassouri,  plus de 100 plantes ont été plantées,  après nous nous sommes déportés sur le site des personnes  déplacées internes(PDI), pour partager un répas communautaire avec ces dernières

L’artiste Simposh, pendant le partage du repas communautaire avec les PDI.

et le soir, nous avons procédé à la cérémonie officielle de l’ouverture du FESIME, suivie du panel autour du thème. Mais malheureusement le panel n’aura pas lieu pour d’autres raisons. Néanmoins des activités  seront menées durant tous les 3 jours dont : le théâtre, la danse et la musique.

L’artiste SIMPOSH,  promoteur du FESIME.

Alors c’est un combat, un engagement,  » je trouve qu’on ne doit pas laisser la nature dégradée à son pire état. Ce festival vient pour inviter et sensibiliser les uns et les autres, en somme tout le monde, l’opinion nationale et internationale, afin de proposer des idées pour la protection et la préservation de l’environnement, a indiqué le promoteur du FESIME.

« Pour nous ce festival est une anticipation pour éviter le calvaire ».  » Cette année est une première édition ».  Nous n’avons pas eu l’accompagnement de certaines institutions, mais je souhaite et je demande à la presse de propager, relayer  l’information partout dans le monde, a souhaité l’artiste SIMPOSH .

Pour des raisons de santé,  le parrain désigné, monsieur Yacouba Sawadogo, Prix nobel alternatif  2018, de la protection et sauvegarde de l’environnement, n’a pas pu effectuer le déplacement.  Il a été representé par son fils,  monsieur Loukoumane Sawadogo,

M⁹onsieur Loukoumane Sawadogo, representant le parrain

Ce dernier reconnait que son père est un homme très connu, renommé, distingué dans la protection de l’environnement, si bien qu’il mérite d’être  honoré à sa juste valeur.  « Donc si ce genre de festival est organisé dans son pays et que son nom n’apparait pas, c’est que c’est autre chose’. « C’est eu égard à cette notoriété, que le promoteur à pensé à lui en le désignant parrain de la cérémonie », a laissé entendre monsieur Loukouman Sawadogo.

Notons que l’artiste SIMPOSH a été l’un des artistes, qui a chanté sur l’environnement au Burkina Faso et cette musique a été publiée en 2020 particulièrement sur la thématique environnementale.

Karen Ouedraogo

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.