Échanges directs avec les Forces vives du Centre-Sud : le Chef de l’État salue la résilience de la population

0
265

(Pô, 5 août 2023)

Le Président de la Transition, Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim TRAORE, présent à Pô dans le cadre de la sortie de la 22e promotion des élèves-officiers d’active de l’Académie militaire Georges Namoano (AMGN), a eu des échanges, ce samedi en fin de matinée, avec les Forces vives de la région du Centre-Sud.

Ils sont venus des provinces du Bazèga, du Nahouri et de Zoundwéogo, les représentants des Forces vives de la région pour ces échanges directs avec le Chef de l’État.

Le Gouverneur de la région du Centre-Sud, Mme Massadalo Yvette NACOULMA/SANOU a salué la forte mobilisation

Mme la gouvrrneure de la région du Centre-Sud, Manga, Mme Massadalo Yvette NACOULMA/SANOU

des Forces vives de la région à cette rencontre qui témoigne de leur ferme attachement à la mère patrie.

Selon Mme Massadalo Yvette NACOULMA/SANOU, cette rencontre est une occasion pour l’ensemble des Forces vives de la région de « renouveler notre engagement aux côtés du Capitaine Ibrahim TRAORE dans la noble mission de reconquête du territoire national ».

Le Président de la Transition, Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a salué « le modèle de tolérance, de pardon » de la population de la ville de Pô, ville garnison qui abrite l’école de formation des officiers d’active.

Il a félicité l’ensemble de la population de la région pour « la résilience et la contribution » dans la lutte contre l’hydre terroriste. Aussi, a-t-il exhorté les populations du Centre-Sud à plus de cohésion et de coordination face aux ennemis de notre pays.

Tour à tour les représentants des coutumiers, des religieux, des structures déconcentrées, des femmes, des jeunes, des organisations de la société civile, des opérateurs économiques et du monde rural de la région du Centre-Sud ont pris la parole pour exprimer leur reconnaissance et leurs félicitations au Président de la Transition.

Ils ont également salué les actions et l’abnégation du Chef de l’État dans son combat pour la reconquête du territoire national. Les forces vives du Centre-Sud ont, à cet effet, réitéré leur engagement aux côtés du Chef de l’État pour une issue victorieuse de la guerre contre le terrorisme.

Les préoccupations soulevées par les forces vives de la région sont liées au renforcement des moyens dans le domaine de la santé et de la promotion de la femme, à la vétusté et au manque d’infrastructures pour l’administration déconcentrée.

La réhabilitation des infrastructures routières, la réalisation d’infrastructures au profit des acteurs économiques et les questions liées à l’employabilité de la jeunesse, au développement des activités agricoles et au défi sécuritaire ont été également abordées par les forces vives de la région.

En réponse à ces différentes préoccupations, le Président de la Transition a soutenu que des initiatives sont développées par le Gouvernement pour apporter des solutions, dans la mesure du possible, pour satisfaire au mieux les besoins de la population. Mais pour y arriver, le Chef de l’État compte sur « la discipline de tous ».

Photo de famille

Face aux Forces vives de la région du Centre Sud, le Chef de l’Etat est revenu sur l’affaire de la guérisseuse de Komsilga qui a défrayé la chronique dans notre pays. Pour le Capitaine Ibrahim TRAORE, il n’y a eu aucune volonté d’immixtion de l’exécutif dans les affaires de justice.

Le Président de la Transition a insisté sur la nécessité pour tous les acteurs de la vie publique de travailler en synergie dans la perspective de préserver l’intérêt supérieur de la Nation dans ce contexte sécuritaire difficile que vit notre pays.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.