Burkina: Halte à l’occupation des accotements et des chaussées des routes par les populations sous peine de sanctions!

0
381
Photo crédit Sylvie Yaro

COMMUNIQUE CONJOINT N°2023,
010 MTMUSRIMATDS/MDICAPME

Ceci est un communiqué du communiqué conjoint Numéro 2023, 010 du ministère des Transports de la Mobilté urbaine, de celui en charge de la décentralisation, du Commerce, des petites et moyenne entreprises,  de l’industrie, publié ce 14 seotembre 2023, relatif à l’occupation des accotements et des chaussées des routes par les populations sur le territoire national.

Le Burkina Faso enregistre chaque année de nombreux accidents occasionnant des milliers de morts, de blessés et d’importants dégâts matériels. L’une des principales causes de ces accidents est l’occupation anarchique des abords des routes tant en zones urbaines que rurales pour des activités diverses (commerciales, artisanales, industrielles..). Ces espaces sont devenus pour certains des garages pour des véhicules en panne.

Soucieux de la protection des personnes et des biens, le Gouvernement invite la population de façon générale, les commerçants des villes et villages ainsi que les transporteurs et chauffeurs routiers en particulier, à libérer l’emprise des voies routières d’au moins deux (02) mètres de part et d’autre des chaussées.
A compter du  1er novembre 2023, délai de rigueur, tout contrevenant sera sanctionné conformément à la réglementation en vigueur.

Le Gouvernement sait compter sur le sens de civisme de tous, pour le respect des termes du présent communiqué dès la date de sa première diffusion.

Source Ministère en charge des Transports, de la mobilité urbaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.