Rentrée scolaire 2023-2024/École primaire publique Belle ville de Nagrin: Le président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou encourage les enfants et enseignant(es)s

0
444
Les élèves de l'ecole primaire publique de Nagrin et la délégation spéciale de la Commune de Ouagadougou,

.
Le Président de la délégation spéciale(PDS) de la Commune de Ouagadougou, Maurice KONATE ( maire par transition), accompagné par les membres de sa délégation ont effectué le déplacement à l’École primaire publique Belle ville de Nagrin dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou, pour encourager et souhaiter une très  bonne rentrée scolaire 2023-2024, aux élèves et aux enseignant(es)s.

La délégation spéciale de ma commune de Ouaga

« Aujourd’hui c’est un grand jour dans la vie de ces étudiants et  enfants qui viennent  de prendre le chemin de l’école, et d’abord nous sommes venus pour leur souhaiter la bonne rentrée et aussi encourager les enseignants ». L’effectif est pléthorique, les enseignants se battent dans les conditions très difficiles, pour offrir le savoir à la relève de demain ». « Donc, il est temps de venir les encourager,  leurs dire qu’ils sont pas seuls, nous sommes avec eux », a fait savoir monsieur Maurice Konaté maire par transition de la commune de Ouagadougou, au cours de sa visite aux enseignants et élèves de l’école primaire publique Belle ville de Nagrin, dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou .

Les enseignant(es)s de l’école primaire publique de Nagrin

« Pour lui, c’est souhaiter bonne rentrée aux enfants, surtout ceux de la classe de CM2 qui normalement vont passer  le Certificat d’Étude Primaire(CEP) et aussi beaucoup d’assiduité dans le travail. Qu’ils fassent preuve de sagesse pour leurs enseignants, camarades et leurs parents », a conseillé le président de la délégation spéciale(PDS).

Le président de la délégation spéciale de la Commune de Ouagadougou, Mr Maurice Konaté

En ce qui concerne les doléances faites,  pour désengorger les classes pléthorites,  « c’est un cri de cœur que le directeur vient de nous lancer et nous avons constaté cela. Nous allons regarder cela de près  avec madame la PDS de l’arrondissement, et aussi avec nos services. Qu’est-ce qui peut être fait pour eux »?

le PDS et sa délégation et les encadreurs

« C’est vrai que les gens ont la volonté pour travailler, mais il faut que les conditions soient réunies pour que cela soit effectif, nous allons nous y mettre bientôt,  ils ont de l’espace et je crois que ce n’est  pas la mer à boire, mais on pourra les aider d’ici la rentrée prochaine, beaucoup de choses seront faites », a repondu le PDS.  

Selon lui, c’est la seule école primaire publique dans l’arrondissement, ce n’est pas une chose aisée, il ya même des personnes et élèves déplacées internes.

Les élèves de l’école publique de Nagrin remercient  la délégation spéciale.

« Vous savez que l’Etat accompagne les collectivités, non seulement en vivres. Très bientôt, ils vont voir le déploiement de ces vivres, des fournitures que l’on doit les disponibiliser ».

La délégation spéciale

« Il faut des conditions  favorables pour qu’ils puissent travailler et se sentir à l’aise. Ici il sera question de construire d’autres salles de classe », a laissé entendre le PDS Maurice Konaté.

L’élève Nassirou ILBOUDO de la classe de CM1 ,

L’élève Nassirou ILBOUDO de la classe de CM1, âgé de 12 ans nous dit ce matin qu’il était pressé pour que les vacances finissent et que l’école reprenne. Parce qu’ il trouvera de nouveaux amis et de nouveaux maîtres pour lui apprendre d’autres choses. Le petit Nassirou nous dit qu’il aimerait être un soldat dans l’avenir pour défendre sa patrie et protéger tout le monde.

Au cours de la visite du PDS

Le directeur de l’École Belle ville, monsieur Jules Ouedraogo, l’établissement compte 660 élèves entout dans les 6 classes.

Monsieur le directeur de l’école primaire publique de Ouagadougou, monsieur Jules Ouedraogo.

Pour le moment l’école compte plus de 14  élèves déplacés internes(EDI). « Après avoir disposé les enfants, s’il ya possibilité  d’accueillir d’autres, nous verrons ce qui peut être fait », selon les explications de monsieur le directeur de l’école

Awa Ouedraogo de la classe de CM2

OUEDRAOGO Awa, de la classe de CM2 âgée de 14ans nous dit ce matin qu’elle était pressée pour que les vacances finissent et que l’école reprenne. Parce q’elle trouvera des anciennes et de nouveaux amis et de nouveaux maîtres pour lui apprendre de nouvelles choses et de connaissaissances. Aussi la petite Awa nous confie qu’elle aimerait être un docteur dans l’avenir pour soigner les gens qui sont malades.

HJB

Alex Sassiémikè stagiaire

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.