Burkina: 3 milliards de francs CFA au profit du Projet de Réhabilitation Economique et Sociale des Femmes PDI (PRES/PDI) de 4 régions

0
496
La ministre Nandy Some/ Diallo remet le chèque à une femme PDI

Kaya, le 06 octobre 2023

Kaya, région du Centre-Nord, ce jour 06 octobre 2023, la Ministre de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre et de la famille, madame Nandy Somé/Diallo, a officiellement lancé le « Projet de Réhabilitation Economique et Sociale des femmes Déplacées Internes (PRES/PDI) ». D’un coût global de trois milliards (3 000 000 000) francs CFA, le projet couvrira quatre (04) régions pilotes que sont : le Sahel, l’Est, la Boucle du Mouhoun et le Centre-Nord,  avec une duré de deux mois.

Avant tout propos, madame la ministre Nandy Somé, a tenu à rendre un vibrant hommage à ces braves dames qui n’ont pas baissé les bras malgré l’adversité. « C’est avec fierté et en dignes Burkinabè qu’elles ont refusé la mendicité et se battent quotidiennement malgré la modestie de leurs moyens pour apporter leur contribution à l’effort de développement de notre pays », a t-elle déclaré.

Les différentes autorités à la cérémonie

Au Burkina Faso, toutes les treize (13) régions du pays accueillent des personnes déplacées internes (PDI), avec une forte concentration dans les régions du Sahel (24,3%), du Centre-Nord (23,9%), du Nord (12,4%), de l’Est (10,7%) et de la Boucle du Mouhoun (6,5%).
Face à ce défi humanitaire majeur, le gouvernement de la Transition, avec l’appui de ses partenaires travaille inlassablement à offrir à ces populations déplacées une prise en charge holistique. Au-delà de cette prise en charge holistique, l’Etat travaille à l’émergence de mécanismes innovants permettant à ces populations d’être autonomes et de continuer ainsi à jouer pleinement leur partition dans le développement socio-économique du pays.

Les femmes PDI en possession de leur chèque

« C’est dans cette optique que le « Projet de Réhabilitation Economique et Sociale des femmes Déplacées Internes (PRES/PDI) » a été initié par le ministère à travers le Fonds d’Appui aux Activités Rémunératrices des Femmes (FAARF), dans le but de contribuer à l’autonomisation économique et sociale des femmes et jeunes filles déplacées internes », a indiqué madame la 1ère responsable en charge de la solidarité nationale, du genre et de la famille.

La directrice du FAARF, madame Dorcas Tiendrebeogo/ Compaoré, donatrice  des 3 miliards au profit des femmes PDI.

Les principales activités du projet sont entre autres:  la sensibilisation et la formation entreprenariat et dans diverses activités génératrices de revenus des femmes et jeunes filles déplacées internes de la zone d’intervention du projet ; le financement des activités génératrices de revenus des femmes et jeunes filles déplacées internes de la zone d’intervention du projet ; le suivi et la capitalisation des impacts du projet.

A terme, le « Projet de Réhabilitation Economique et Sociale des femmes Déplacées Internes (PRES/PDI) » va renforcer la résilience socioéconomique, les connaissances et compétences techniques des femmes déplacées internes de sa zone de couverture.

La production du soumbala(cube locale) par les PDI

Face à la rareté des ressources, le gouvernement du Burkina Faso,  consent de nombreux efforts pour faciliter le relèvement économique des filles et femmes. « C’est pourquoi, je vous invite à saisir cette opportunité qui vous est offerte pour faire preuve de dynamisme et de persévérance en renforçant vos activités qui vous permettront de vous prendre en charge », a conseillé madame la ministre.

La visite des différentes productions des femmes

Pour elle, « le gouvernement aura atteint pleinement son objectif que lorsqu’à la fin de ce projet, les évaluations révèlent clairement que son aide vous à aider à vous passer de l’aide ».

Elle a exhorté ses bénéficiaires à plus d’assiduité aux sensibilisations et formations et surtout à une meilleure gestion et un bon remboursement des crédits qui seront mis à leur disposition pour accroitre leurs activités génératrices de revenus. Toute chose qui permettra d’accompagner les femmes PDI dynamiques des autres régions.

La ministre avec les femmes et leur production

« J’ose croire que dans quelques années, vous serez citées parmi les femmes entrepreneures modèles de réussite dans vos régions d’origine respectives », a t-elle souhaité.

Avant de clore son propos, la ministre Nandy Somé, a réitéré ses remerciements aux différents partenaires techniques et financiers, pour leur présence et leur accompagnement constant dans la mise en œuvre des actions du Gouvernement.

Tout en souhaitant plein succès au projet, et pour sa réussite, elle a exhorté ses collaborateurs à un accompagnement des activités des bénéficiaires.

Karen Ouedraogo

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.