Nations Unies: 78 ans au service de la paix(Alain AKPADJI)

0
408
Monsieur Alain AKPADJI, Coordonnateur par intérim du système des Nations Unies au Burkina Faso

24 octobre 2023

Discours du Coordonnateur par intérim du système des Nations Unies au Burkina Faso, monsieur Alain AKPADJI, à l’occasion de la 78 ème Journée des Nations Unies, à Ouagadougou ce 24 octobre 2023.

C’est un réel plaisir pour moi de prendre la parole en ce jour marquant en vigueur de la charte des Nations Unies, il ya 78 ans.

Un événement important dans la ville de notre institution qui est la paix et le développement socio- économique au profil des populations. Je voudrais avant tout propos exprimer ma profonde gratitude avec les autorités du Burkina Faso.

Permettez  moi aussi d’adresser mes remerciements particuliers à son Excellence Monsieur le président de la transition le Capitaine Ibrahim Traoré, de même j’exprime la sincère reconnaissance aux autorités gouvernementales dont certaines sont ici présentes pour la confiance et l’excellence collaboration qui ont abouti à l’élaboration entre le gouvernement et le système des Nations unies à la signature du Plan d’action intérimaire des Nations Unies pour le développement durable 2023, 2025.

Sur le plan d’action du gouvernement pour la stabilisation et le développement illustre parfaitement l’engagement inébranlable des Nations unies à travers l’inspiration du Burkina Faso à la stabilité et à la croissance.

Message du Secrétaire général des Nations Unies,  Antonio Gutérrès

Je m’en vais vous livrer le message du Secrétaire général des Nations unies en l’occurence Monsieur Antonio Gutérrès.

L’organisation des Nations Unies est le reflet du monde telle qu’elle est. Il nous appartient d’aider à construire ce monde de paix de développement durable de droit humain de toutes et de tous . Je sais que nous en sommes capables. La charge des Nations unies entrée en vigueur, il ya 78 ans aujourd’hui nous montre la voie assurée. Elle est rentrée en tout dans la détermination de surmonter les diffusions de restaurer les relations mises en mal, de batir la paix. D’ouvrir de nouvelles perspectives et de ne laisser personne de côté. D’assurer la justice, l’égalité, et l’autonomisation des femmes et filles. D’Apporter une assistance vitale à celle et ceux qui sont dans le besoin. Et de permettre à sa polyvalence de relever les défis qui n’excitaient même pas lorsque l’organisation a été fondée. Depuis la crise climatique qui menace notre existence, elle même, jusqu’au péril et au commerce de l’intelligence artificielle. Des valeurs et principes qui guident l’organisation des Nations Unies sont intemporels.

Cela ne veut pas dire qu’ils doivent figer dans le temps. C’est pourquoi nous ne devons avoir de stress de renforcer nos méthode de travail et de poursuivre notre tâche à nous adaptant les réalités du 21è siècle. En cette journée des Nations Unies, mettons  nos efforts et notre détermination au service du monde meilleur auquel nous aspirons.

Engageons nous à batir un avenir digne du nom de notre indispensable organisation.

Notre monde est difficile, nous pouvons et nous devons être des nations unies.

Le thème de cette année de partenariat : pour relever  les défis de paix et de développement durable, nous réconforte dans la dynamique de coopération, avec le gouvernement du Burkina Faso enclenchée en juin 2023, à travers le lancement officiel de lumidabe de l’organisation d’un évènement de haut niveau politique.

En septembre 2023, en New York pour la mobilisation des ressources nécessaires pour son financement. Le but était de susciter un soutien pour action collectif des gouvernements de la communauté internationale du secteur privé et des organisations de la société civile afin d’accélérer les objectifs du développement durable. C’est la raison pour laquelle que nous nous sommes investis pleinement pour soutenir la participation du Burkina Faso à cette rencontre de haut niveau.

Au cours de l’année 2022 les Nations unies au Burkina Faso ont réussi à mobiliser 500080 millions de dollars américains soit 348 milliard de francs cfa. Les fonds mobilisés en 2022 ont permis aussi a l’ONU de mener des actions assez sur l’action humanitaire en consolidation de la paix et développement durable de la protection et le respect des droits internationaux avec un Impact direct et parfois indirect sur la vie des populations en particulier les groupes les plus vulnérables.

Les femmes et les jeunes ont été ciblés dans plusieurs activités dans le cadre de la protection sociale et de la réintégration sociale. L’appui à des populations vulnérables dans les zones accès difficiles environ 48584 ménages vulnérables ont été appuyés avec une enveloppe plus de 2.082.000.000 fcfa pour améliorer leurs situations alimentaires afin de protéger leurs moyens de subsistance. Le soutien de l’amélioration de la situation alimentaire et la protection des moyens d’existance des personnes déplacées internes a permis de mobiliser 621.000.000 fcfa pour appuyer plus de 9481 ménages bénéficiaires au cours de l’année 2022 à travers un programme de cash d’urgence.

Cela afin de soutenir la crise alimentaire des personnes déplacées internes et des populations autres. Nous devons réfléchir ensemble sur nos plans et moyens de renforcer nos mécanismes de financement durable. Les défis auxquels nous sommes confrontés excitent des solutions collectives créatives et innovantes. Notre force réside à la collaboration des partenaires bilatéraux, et multiples bilatéraux comme l’Union européenne, la banque mondiale, la banque africaine de développement, et le FMI apportent chacun une inexpressive estimable.

Le secteur privé joue un rôle essentiel, au delà du fonds, les entreprises offrent des solutions éprouvantes, des technologies et des prospectives nouvelles. Leur intégration permet d’apporter des réponses plus durables et assez sur nos marchés à nos problèmes d’urgence.

Vous conviendrez avec moi que toutes ces activités ne peuvent être soutenues pour les populations sans l’accès humanitaire.

Ainsi un accès humanitaire complet permettant aux organisateurs des nations humanitaires d’atteindre les enfants et les femmes enceintes allaitant souvent de malnutrition et de sous-alimentation dans certaines zones à fort défi sécuritaire de mener des stratégies alternatives d’apprentissage et d’appui socio- social pour les enfants non scolarisés et de renforcer les ménages et les communautés de protéger les enfants et les femmes en exploitation.

Le Coordonnateur Résident par intérim du système des Nations Unies  au Burkina, Alain AKPADJI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.