AES: Les ministres de l’économie et des finances impulsent une nouvelle dynamique au developpement

0
259
Création et signature de la charte de l'Alliance des États du Sahel(AES), le 16 septembre 2023

 Burkina Faso, la République du Mali et la République du Niger ont décidé d’impulser une nouvelle dynamique de coopération stratégique à travers la signature de la Charte instituant l’Alliance des États du Sahel (AES), el 16 septembre 2023 à Bamako. Cette ambitieuse vision s’inscrit en droite ligne de la volonté des Chefs d’Etat, leurs Excellences le Capitaine IbrahimTRAORE, Président de la Transition, Chef de l’Etat du Burkina Faso, le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat de la République du Mali, le Général de Brigade Abdourahamane TIANI, Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), Chef de l’Etat de la République du Niger, d’œuvrer à la sécurisation, à la promotion de l’indépendance économique et à l’intégrité de l’espace du Liptako-Gourma.

2. Sur instruction des trois Chefs d’Etat, les Ministres chargés de l’Economie et des Finances ont décidé de la tenue de la réunion ministérielle des pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel sur le développement économique
dans l’espace du Liptako-Gourma.

3. La délégation du Burkina Faso était conduite par le Docteur Aboubakar NACANABO, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective.

4.La délégation de la République du Mali était conduite par Monsieur Alousséni SANOU, Ministre de l’Economie et des Finances.

5. La délégation de la République du Niger était conduite par Monsieur
Boubacar Saidou MOUMOUNI, Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Finances.

6. Les Ministres ont salué la tenue effective de cette première rencontre, en dépit du contexte économique et sécuritaire difficile dans les trois pays, preuve de la grande résilience des peuples frères du Burkina, du Mali et du Niger.

Tout en réaffirmant leur ferme condamnation des attaques terroristes perpétrées dans l’espace du Liptako-Gourma, les Ministres ont réitéré leur solidarité et leur détermination à œuvrer ensemble pour le bonheur et la prospérité des peuples
de l’espace sous le leadership éclairé des trois Chefs d’Etat.

7. Les ministres ont examiné des questions de développement économique et social, notamment de grands projets structurants.

8. La rencontre ministérielle a été précédée des travaux des experts qui se sont déroulés, les 23 et 24 novembre 2023 au Centre International des Conférences de Bamako (CICB).
Les experts ont échangé sur les thématiques suivantes :

– Echanges commerciaux, circulation des personnes et des biens au sein de lAES ;
– Sécurité alimentaire ;
– Sécurité énergétique ;
– Transformation industrielle, potentialités et perspectives ;
– Financement, intégration économique, arsenal réglementaire et réformes nécessaires.

9. Sur les Echanges commerciaux et circulation des personnes et des biens au
sein de l’espace AES.

Les Ministres ont relevé que les échanges commerciaux entre leurs pays
demeurent faibles en dépit des efforts entrepris par les Etats. Ils ont, néanmoins reconnu que les pays membres de l’AES ont une économie ouverte dans laquelle le commerce représente une place importante dans leur Produit Intérieur Brut (PIB).

Les Ministres ont souligné la nécessité pour les Etats de l’AES de mettre en commun les efforts et de tirer les leçons des expériences vécues afin d’instituer un espace économique sécurisé permettant d’amorcer un développement harmonieux qui répond aux aspirations et au bien-être des populations.

Les Ministres ont aussi souligné la nécessité d’améliorer la connectivité entre les trois (03) Etats de l’espace AES à travers la conception et la mise en œuvre de programmes de réseaux routier, aérien, ferroviaire et fluvial.

10. Sur la sécurité alimentaire
Les Ministres ont souligné qu’en dépit de l’existence d’importantes
potentialités Agricoles dans les trois pays, des contraintes liées notamment à la faiblesse des facteurs de production et aux chocs climatique et sécuritaire, impactent négativement la production agricole. Ils ont mentionné al nécessité pour les Etats de l’AES, de renforcer les mécanismes communs de la riposte face aux crises alimentaires à travers notamment le développement des aménagements hydro agricoles d’intérêt commun pour booster la production agricole et la mutualisation des réponses à l’insécurité alimentaire.

11. Sur l a sécurité énergétique
Les Ministres ont relevé que la situation énergétique des pays de l’AES est caractérisée par une forte prédominance de la biomasse dans la consommation
énergétique et de celle du thermique dans le mix énergétique. Ils ont également indiqué que el taux d’accès à l’électricité dans les trois (03) États membres de l’AES reste faible.
Ils ont cependant, reconnu que les pays de l’AES disposent d’un potentiel important en énergies renouvelables, notamment el solaire et regorgent

d’importantes réserves minières et pétrolières dont l’exploitation judicieuse pourra booster leur économie.
Les Ministres ont relevé la nécessité de mutualiser les moyens financiers pour investir massivement dans le secteur énergétique afin d’assurer l’autonomie énergétique dans l’espace.

12. Sur la transformation industrielle, les potentialités et les perspectives
Les Ministres ont relevé que le tissu industriel de l’espace, peu développé, est caractérisé par la prédominance des petites unités.

Ils ont noté une forte concentration des unités dans les capitales, une modeste contribution à la formation du PIB, ainsi qu’une insuffisance dans la création des emplois industriels.

Les Ministres, ont, en outre, noté avec satisfaction que les Etats membres de L’AES disposent de nombreuses potentialités dans le domaine de la transformation industrielle.

Les Ministres ont noté la nécessité d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie commune d’industrialisation, en vue de développer le tissu industriel de l’espace AES.

13.Sur le financement, l’intégration économique, l’arsenal réglementaire et les reformes nécessaires
Les Ministres ont noté que la gestion des finances publiques est marquée par des difficultés de financement des déficits budgétaires des Etats membres et le recours systématique aux émissions de titres publics pour en assurer le
financement.

Ils ont également noté la progression de la part du marché financier dans le financement du déficit budgétaire, avec une baisse progressive des ressources extérieures mobilisées.
Les Ministres ont déploré la faiblesse du financement du secteur privé au sein des Etats membres de l’AES.

Ils ont appelé à promouvoir un partenariat entre les secteurs publics et privés des pays membres de l’AES, notamment pour le développement des infrastructures de base.

Ils ont reconnu al nécessité de mettre en place un fonds de stabilisation pour faire face aux différents chocs et la création d’une banque d’investissement de L’AES.

Les Ministres ont relevé la nécessité d’aller vers une véritable union économique et monétaire de l’AES.

14. Les Ministres ont pris acte des résultats des travaux des experts et leur ont adressé leurs chaleureuses félicitations pour la qualité des réflexions menées au cours des deux (02) jours.

15. Les Ministres ont formulé les recommandations suivantes :
– l’accélération de la mise en place de l’architecture juridico-institutionnelle et des mécanismes de financement des instances de l’AES ;

l’amélioration de la libre circulation des personnes dans l’espace AES ;
– le renforcement de la fluidité et de la sécurité des corridors
d’approvisionnement en luttant notamment contre les pratiques anormales et les tracasseries dans l’espace AES;
– l’accélération de la mise en œuvre de projets et programmes énergétiques,
Agricoles, hydrauliques, de réseaux de transport routier, aérien, ferroviaire et
fluvial dans les Etats de l’AES ;
– la création d’une compagnie aérienne commune aux Etats de l’AES ;
le développement des aménagements hydro agricoles d’intérêt commun dans L’AES pour booster la production agricole (bassins agricoles notamment ceux du fleuve Sourou, plaine de l’office Niger, bassin du lac Tchad, etc.) ;
– la construction et le renforcement des projets d’infrastructures (barrages, pistes rurales, routes, périmètres pastoraux, parc de vaccination des animaux, etc.) ;

la mise en place d’un dispositif de sécurité alimentaire commun aux trois Etats de l’AES à travers des organes dédiés (stocks de sécurité alimentaire, Systèmes d’Alerte Précoce, observatoires des marchés agricoles);

la réalisation d’infrastructures adaptées pour le développement du cheptel et la
mise en place d’abattoirs modernes pour l’exportation de la viande et des produits dérivés de l’espace AES;

le développement des stocks de sécurité pour améliorer les capacités de stockages en hydrocarbures ;

la mise en place d’un fonds pour le financement de la recherche et des projets d’investissements énergétiques et en matière de substances énergétiques notamment à partir de l’exploitation des ressources minières ;

la réalisation des projets de centrale nucléaire civile à vocation régionale ;
– l’élaboration d’une stratégie commune d’industrialisation des pays de
l’Alliance ;
– la promotion du financement d’infrastructures communautaires DIASPORA ;
par la:

-mise en place d’un comité d’experts pour approfondir les réflexions sur les questions de l’union économique et monétaire ;
– la promotion de la diversification des partenariats ;
– la création d’un fonds de stabilisation et d’une banque d’investissement de
l’AES ;
– la mise en place d’un comité technique de suivi de la mise en œuvre des recommandations de la réunion ministérielle.

16. Les Ministres ont adressé leurs félicitations à Monsieur Alousséni SANOU, Ministre de l’Economie et des Finances de al République du Mali pour
l’organisation réussie de la rencontre. Ils ont également adressé leurs remerciements aux plus hautes Autorités de al République du Mali pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité légendaire dont ils ont bénéficié, ainsi que les commodités mises en place pour rendre agréable leur séjour.

Pour le Burkina Faso
Dr Aboubakar NACANABO Ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective

Pour la République du Mali
M. Alousséni SANOU Ministre de l’Economie et des Finances

Pour la République du Niger
Asmy
M. Boubacar Saidou MOUMOUNI Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Finances.

Communiqué de l’AES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.