Burkina: Le WANEP renforce les capacités de 45 femmes et jeunes filles dans le processus de transition et de consolidation de la paix »

0
103

Le Réseau Ouest-Africain pour l’Édification de la Paix (WANEP) Burkina Faso met actuellement en œuvre un projet en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’appui financier du Fonds pour la Consolidation de la Paix (PBF) intitulé «Appui au renforcement des capacités et du rôle des femmes et des jeunes filles dans le processus de transition et de consolidation de la paix ».

Il est conçu dans le but de renforcer la participation des femmes et des jeunes filles aux instances de décision au plan local, national et régional ; aux processus politiques et de consolidation de la paix et à renforcer leur capacité organisationnelle et institutionnelle.

Pour la mise en oeuvre du projet, le  réseau  couvre 4 régions dont celles des Hauts-Bassins, du Nord, du Centre Est et du Centre Ouest.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par ces trois institutions pour faire face aux défis liés á la crise multidimensionnelle que traverse le Burkina Faso en général et consolider l’Agenda Femmes, Paix et Sécurité en particulier.

Par ailleurs, dans l’optique de répondre aux besoins de renforcement des plateformes institutionnelles pour l’élaboration de politiques et lois en faveur de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité (FPS), WANEP-BF et ses partenaires ont envisagé dans le cadre du projet élargir le réseau de femmes parlementaires Ambassadrices de l’Agenda Femmes, Paix et Sécurité en élevant les femmes parlementaires actuelle au rang d’Ambassadrice.

Ainsi, ces Ambassadrices travailleront en collaboration avec les femmes des organisations féminines au plan national, régional et communautaire pour faciliter la prise en compte du genre dans les instances de prise de décision et dans la consolidation de la paix.

C’est dans cet élan que cet atelier d’élaboration du plan d’action des femmes parlementaires est envisagé.

Cette activité se veut être un cadre de travail entre les anciennes et actuelles femmes parlementaires afin de discuter des stratégies pour faire avancer l’Agenda Femmes Paix et Sécurité au Burkina-Faso.

Les objectifs de cette activité vise à vulgariser et de développer des initiatives pour la promotion de l’Agenda FPS en mettant les femmes parlementaires Ambassadrices pour la paix au centre des actions.

De façon spécifique il s’agit de renforcer les connaissances des femmes de l’ALT sur l’Agenda FPS ;

Élever les l4 femmes députés de l’ALT Ambassadrices de l’Agenda Femmes Paix et sécurité ;

Présenter le mandat des Ambassadrices ;

Élaborer un plan d’action (feuille de route) des Ambassadrices dans la perspective qu’elles puissent contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda FPS ;

Irène Soulama

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.