Usine de traitement des résidus miniers : le Président de la Transition invite les pays voisins à migrer vers le Burkina

0
269

(Ouagadougou, 23 janvier 2024).

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré a procédé, ce matin, au lancement des activités de l’usine de traitement des résidus miniers, Golden Hand SA, dans la zone industrielle de Kossodo. Ambition nourrie depuis plus de 10 ans, l’usine de traitement des résidus est aujourd’hui une réalité, et rime avec la dynamique des autorités de la Transition d’impulser un développement endogène basé sur l’utilisation de l’expertise locale dans la transformation de nos ressources nationales.  C’est dans cette optique que le matériel de cette usine est entièrement conçu par des artisans burkinabè, comme l’a confié le Président directeur général de Golden Hand SA, Joachim Marie Emmanuel Tapsoba.

Les résidus miniers

Et, évoquant ce matériel, le Président de la Transition parle d’une révolution. « Le Burkina est le deuxième pays en Afrique à développer cette technologie ; c’est une technologie qui ne s’importe pas », a indiqué le Chef de l’Etat qui dit être venu saluer l’ingéniosité des chercheurs et inventeurs burkinabè.

La mise en place de cette usine permettra au Burkina Faso de traiter sur place et d’avoir un contrôle total des résidus miniers qu’il exportait pour le traitement. Avec la technologie maîtrisée, le Président de la Transition est confiant quant aux capacités des Burkinabè à maintenir les efforts dans la production des machines et à traiter efficacement les résidus miniers.

« C’est une évolution positive du contexte de souveraineté et donc de prise en main de nos ressources », a rappelé le Capitaine Ibrahim Traoré.

Coupure du ruban symbolique

Il a donc invité les pays voisins d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale à « maintenant migrer vers le Burkina Faso avec les résidus miniers parce que nous avons la technologie pour les traiter ».

L’or

Le Président de la Transition a réaffirmé sa confiance et son soutien aux ingénieurs et encouragé le secteur privé à investir au Burkina Faso.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.