Semaine sainte; « La prière est notre seule arme » Père Philippe Zongo

0
215
Père Philippe Zongo, vicaire à la paroisse saint Albert le grand de la Rotonde. à côté de la case appelée Rotonde( lieu de prière)

La mort sur la croix, ne se résume t’elle pas par un acte d’amour?. Le Christ est mort sur la croix par amour pour nous. Père Philippe Zongo, vicaire à la paroisse Saint Albert le grand, nous entretien toujours sur la Semaine sainte, qui a débuté ce lundi 25 mars 2024.  Elle prépare au triduum pascal(jeudi saint, vendredi saint, samedi saint), au cours de laquelle, l’église célèbre  la passion, la mort, et la résurrection du Christ, qui s’achève avec la fête de  Pâques, prévue le dimanche 31 mars prochain.

Le commentaire de Père Philippe Zongo était basé sur l’évangile de saint Jean 12-1-14.  Jésus lui-même a dit: quand Juda essayait de minimiser le geste de Marie, jésus a rappelé que c’est pour son envellissement. D’où il anticipait déjà sa mort. Nous savons bien qu’il avait déjà ressuscité dans cette même maison Lazare, tout en sachant que Lazare allait mourrir après. Alors, ce geste est central. C’est le geste central de l’Evangile de ce lundi, premier jour de la semaine, pour nous montrer que nous devons être attentifs, faire attention à jésus et comment l’accompagner pendant ce temps là.

Même aussi de son côté si Marthe se sentait incapable, elle savait qu’elle pouvait faire quelque chose de grand en honorant  le corps de jésus.

Elle,  a au moins lavé les pieds de jésus précieux et les a essuyé avec ses cheveux.  C’est un geste de grand amour, qui se regroupe par l’amour que jésus a eu pour ses disciples et a toujours pour nous ses fidèles.

Au cours de la célébration le prêtre et tous les fidèles ont prié pour le retour de la paix.  La paix dans les pays en guerre et en difficultés.

Pourquoi priér pour les pays en souffrance?

« Nous sommes les membres d’un même corps. Quand un membre souffre c’est tous les membres qui souffrent ». Nous savons que l’Eglise du Burkina Faso, a été confiée à maman Marie, notre Dame de Yagma », d’où « la prière est notre unique arme », surtout en ces moments difficiles. « C’est  grâce à la prière que nous gardons aussi notre humanité ». Notre prière est que tout soit calme,  que la paix soit au rendez -vous, a imploré le Père  Philippe Zongo.

Koudolba

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.