Sénégal Gouvernement Sonko- Faible réprésentativité des femmes -Suppression du Ministère de la Femme: Le Collectif des Féministes exprime son indignation

0
115
Sénégal, élections présidentielles 2024.

Au Sénégal, le gouvernement Sonko 1 vient de publier la liste des membres du gouvernement. Quatre (04) femmes ont été promues sur 25 ministres à des postes stratégiques sauf le ministère de la femme qui est supprimé purement et simplement. Ce qui saute au visage, c’est que les femmes sont faiblement représentées dans ce nouveau gouvernement qui vient d’être constitué, quant on sait que le Sénégal regorge de nombreuses compétences féminines. D’ores et déjà des voix se lèvent pour exprimer leur indignation. Le Collectif des féministes, interpelle le Premier ministre Ousmane Sonko et réclame le rétablissement du ministère de la femme et de la protection de l’enfance dans les meilleurs délais. Pour le Collectif aucun argument de compétences ne sied ici. 

Suite à la publication de la liste du gouvernement la veille c’est à dire le 05 avril 2024, par le premier ministre, le Collectif des Féministes du Sénégal exprime son désarroi face à la faible représentativité des femmes dans ce nouveau gouvernement qui ne compte que 04 femmes ministres sur 25 ministres et 05 secrétaires d’Etat, ainsi que la suppression du ministère de la femme et de la Protection de l’Enfant.

Nous tenons à rappeler que le candidat Bassirou Diomaye FAYE avait pris des engagements écrits concernant les droits des femmes et des filles sénégalaises.
Ces engagements consignés dans son livre – programme aux pages 144 et 145 comprennent la lutte contre toutes les formes de violences basées sur le genre, l’élargissement de l’autorité parentale, l’autorisation de la recherche de la paternité, entre autre.

Lorsque le premier acte constaté dès la constitution du gouvernement est la suppression du ministère de la femme dans un contexte où plus que jamais il faut accentuer les politiques en faveur des femmes, nous ne pouvons qu’être inquiétées du gouvernement de rupture annoncée.

Les femmes ne sont-telles pas concernées ou incluses dans cette rupture?

Quand à la faible représentativité des femmes dans le gouvernement, aucun argument de compétence n’est valable.

Pour un parti politique dont les femmes se sont autant sacrifées il est insultant d’utiliser ce faux argument là où la compétence des hommes n’est jamais remise en question.

La décision de supprimer le ministère de la femme semble clairement indiquer une volonté de reléguer les questions relatives aux droits des femmes, des filles et des enfants au second plan, tout en maintenant les femmes confinées à des rôles traditionnels.

Le collectif des Féministes du Sénégal appelle le gouvernement au respect des engagements internationaux et réclame le rétablissement du ministère de la femme et de la protection de l’enfance dans les meilleurs délais.

Irène SOULAMA

avec Le Collectif des Féministes du Sénégal 

Fasoamazone. net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.