Nuit du destin: Les musulmans ont prié pour la paix au Burkina

0
106
Les femmes ont prié pour le retour de la paix au Burkina Faso

Ils étaient nombreux les fidèles musulman(ne)s à prendre d’assaut le pavillon du soleil levant du SIAO pour célébrer la nuit du destin ce 5 avril 2024.

La nuit du destin où Laylat al-Qadr en arabe, est une nuit particulière du mois du Ramadan. Sa haute valeur pour les musulmans est inscrite dans le coran. Elle est la nuit la plus sacrée de l’année.

Co-organisée par le Cercle d’étude de recherche et de formation Islamique (CERFI) et l’Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina (AEEMB).

Les participants à la Nuit du destin

Les fidèles musulmans ont convergés ce vendredi 05 avril 2024 au pavillon du Soleil levant du SIAO pour célébrer cette nuit. Selon la tradition sunnites, « c’est durant la nuit du destin que le prophète Mahomet aurait reçu la révélation des premiers versets du Coran ».

Hasma Napaogo, a prié pour le retour de la paix au Burkina Faso à la Nuit du destin

Pour Hasma Napaogo une participante, considère la nuit du destin comme une opportunité pour la rédemption le pardon et le partage. « je suis là cette nuit pour implorer à Allah le miséricordieux pour mes péchés mes manquements envers lui et surtout lui demander de m’apporter la joie dans les familles et surtout pour la paix au Burkina » a t’elle laissé entendre.

Une nuit ponctuée de récompenses des lauréats du concours de lecture et de récitation des versets du coran. Des prix qui vont de 10.000f à 30.000f CFA.

Les femmes en pleine prière à la Nuit du destin

Actualité oblige, la nuit du destin 2024 à été célébrée sous le thème « adoré Allah pour la paix et la sécurité au Burkina Faso « un thème interpellateur au regard du contexte sécuritaire du pays selon Imam Tiego Tiemtoré l’unique communicateur à cette nuit.

Dans sa communication ce dernier est revenu sur les valeurs cardinales de l’islam qui se résument sur l’amour, le respect, la fraternité et l’acceptation de l’autre. Les actes d’incivisme, le rejet de son prochain, la violence et les combats absurdes sont proscrits dans l’islam.

Pascal K.

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.