Qui est Sainte Bernadette? la sainte patronne de la nouvelle CCB de Bargho

0
78
Sainte Bernadette de Soubirous, implorant l'intercession de la Vierge Marie

Les fidèles chrétiens(ne)s catholiques de la Communauté chrétienne de Base(CCB), Saint Ambroise du quartier Bargho, dans la commune de Saaba, à Ouagadougou, ont procédé le lundi 13 mai, à la  célébration de la messe d’action de grâce à Dieu, à l’occasion de la création et de la bénédiction de leur nouvelle CCB, leur second site de prière. Ce site est situé du côté Ouest du cimetière de Bargho.

Situé du côté Ouest du cimetière de Bargho, ce site abrite désormais la nouvelle CCB de Bargho. Elle a été baptisée « Sainte Bernadette ». D’où l’appellation est « CCB sainte Bernadette » de Bargho. Mais qui est Sainte Bernadette, la Sainte patronne de cette nouvelle CCB?

Sainte Bernadette toujours avec son chapelet, a toujours imploré le Seigneur!

Sainte Bernadette, fut la messagère de Notre -Dame depuis la grotte de Massabielle près du Gave des Pyrénées. Bernadette Soubirous était née à Lourdes en 184. Elle  ne savait pas lire et n’avait pas une  bonne santé. Elle fut choisie par Dieu pour être à 14 ans la confidente de la Vierge Marie.

Le 11 février 1858 eut lieu la première des dix-huit apparitions de Marie. Quand Bernadette ose demander à la Dame qui elle est elle lui  a répondu  en patois béarnais. « Je suis l’Immaculée Conception ».

Quatre ans avant, en 1854, le Pape Pie IX avait proclamé ce dogme dont Bernadette n’avait jamais entendu parler.

Placée sous les feux de l’actualité dans une foule croissante où se trouvaient beaucoup de sceptiques, Bernadette n’avait de regard que pour la Belle Dame. Reflet de la Gloire de Dieu. La Vierge Marie par des paroles simples et fortes, comme aux Nonces de Cana, se fait l’écho de l’évangile. Pénitence, conversion du cœur et prière pour le salut des pécheurs.

Bernadette de Lourdes et de Nevers!

Aussi admirable que les Apparitions dont elle est gratifiée à Lourdes, est l’enfouissement de Bernadette, très loin des Pyrénées, à Nevers. Elle est entrée au noviciat des Sœurs de la Charité. Pendant treize années où elle est humiliée et incomprise, elle murmura sans cesse « Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour moi pauvre pécheresse ».

Le 16 avril 1879, elle rejoint Celle qui lui avait promis le bonheur dans le Ciel.

Par Irène Soulama

Images photos: Carole Savadogo

FasoAmazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.