3 juin : l’hôpital Schiphra célèbre la journée mondiale du Pied Bot

0
120

Le Centre Pied Bot, logé dans l’hôpital schiphra à Ouagadougou à célébré avec ses partenaires ce lundi 3 juin 2024 comme il est de coutume depuis 2017, la journée mondiale du pied bot, une journée riche en témoignage discours et ponctuée de sketch.

Le Pied Bot est une malformation congénitale, c’est à dire présente à la naissance dans laquelle le pied est tourné vers l’intérieur et vers le bas,  explique le manager programme pied bot Burkina Docteur Faïçal Oubda.

Les enfants, poursuit-il, en situation de pied bot constituent l’un des groupes les plus marginalisés et exclus de la société.

Maladie de Pied Bot

Considéré comme peu connu du grand public Burkinabè. Le centre pied bot de l’hôpital schiphra, en simultané avec les autres centres du pays, célèbrent chaque 3 juin,  la journée mondiale du pied bot. Un moment propice pour les médecins de bien expliquer la maladie qui est cruelle si elle a été négligée.

Près de 200.000 enfants naissent avec le pied bot dont 90% sont visibles dans les pays à revenu faible.

Au Burkina Faso, fort heureusement cette maladie est traité par l’hôpital schiphra grâce à un partenariat paraphé en 2017 avec Hop walks, une ONG américaine, l’un des leaders mondiaux dans le traitement du pied bot congénital dans le monde et présente dans plus de 17 pays dans le monde.

Dans sa communication, le manager du programme pied bot explique que le traitement de la maladie se fait par la méthode de Ponseti qui comprend deux étapes, à savoir :
L’étape de correction qui consiste à manipuler le pied, suivi du plâtrage chaque semaine plus la Ténotomie du tendon d’Achille.
La deuxième étape du traitement du pied bot consiste au port d’attelles d’abduction du pied. Ces attelles sont des chaussures orthopédiques visant à maintenir la correction.

Docteur Oubda

Selon les dires du Docteur Oubda, le traitement du pied bot est facile dès les premiers jours où mois de la naissance de l’enfant. Après cinq ans de sa naissance le traitement est compliqué voir impossible.

Sur les treize (13) régions que compte le pays,  huit régions comme la région du Centre, le Centre-nord, le Centre-Est, les Hauts bassins, l’Est, le Centre- ouest, le Nord et le Plateau -central ont leur centre de traitement de la maladie Pied Bot.

Un traitement qui prend cinq ans et qui devra coûter le patient 250. 000f. mais grâce à la collaboration fructueuse entre l’ONG Hope walks et l’hôpital Schiphra la prise en charge du pied bot est gratuite au Burkina Faso.

Enfants guéris du Pied Bot, accompagnés de leur parent

Depuis 2017 à ce jour plus de 1300 enfants ont été guéris du Pied Bot.
Madame Darga née Koné reine Pélagie qui a vu son garçonet guéri du pied bot, est très reconnaissante du centre pied bot de l’hôpital Schiphra. » À la naissance de mon enfant quand il a voulu commencer à marcher on a remarqué qu’ ya un de ses pieds dont la planche ne touchait pas le sol.  J’ai échangé avec les gens et on m’a recommandée chez Docteur Oubda. Et quand on a commencé le traitement l’enfant est guéri, il marche correctement » a- elle expliqué avec une mine souriante.

Madame Darga née Koné reine Pélagie(micro, en rouge)

Pour éviter les cas de récidive, Docteur Oubda et ses collaborateurs invitent les patients à honorer les rendez -vous des médecins

C’est avec une remise d’attestations de guérison pour les enfants guéris et d’attestations de reconnaissance pour les partenaires, des kits, un repas communautaire et une coupure de gâteau d’anniversaire que la cérémonie à pris fin.

Pascal K.

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.