Budgétisation sensible au genre(BSG): un plaidoyer en cours à l’endroit des décideurs

0
89

Un atelier pour  examiner et soumettre la validation des résultats de la recherche sur la Budgétisation Sensible au Genre(BSG) et de préparer le plaidoyer dans le cadre de la promotion de la BSG au Burkina Faso, c’est l’objectif de l’ONG Christian Aid, d’organiser avec ses partenaires un atelier de restitution des résultats de la recherche sur la budgétisation sensible au genre au Burkina Faso. L’atelier a regroupé à Ouagadougou les 6 et 7 juin 2024, une soixantaine d’acteurs issus des organisations et coalitions de la société civile des régions pour la promotion du genre; des organisations féminines; des organisations non gouvernementales nationales et internationales. 

Les participant(es)

Dans le processus de construction de son plaidoyer pour la budgétisation sensible au genre(BSG) plus accrue, l’ONG Christian AID et ses partenaires comme ATAD, ont organisé cet atelier avec les parties prenantes, afin de restituer les résultats de la recherche et préparer les différentes étapes qui entrent dans le cadre de plaidoyer.

Mr Ilboudo, Coordonnateur de Christian AID
Mr Ilboudo, Coordonnateur de Christian AID

Le coordonnateur de l’ONG Christian AID,  monsieur  Ilboudo, tout en souhaitant la paix aux différents participants, dit qu’I s’agit de soumettre une première mouture du rapport à l’appréciation des acteurs au cours de l’atelier pour validation des résultats de ladite recherche.

En somme les participant( (tes)s, au cours des deux (02) jours ont examiné et valider les résultats de la recherche sur la BSG et préparer le plaidoyer dans le cadre de la promotion de la BSG au Burkina Faso.


De façon spécifique, il  s’est agi de restituer aux participants les résultats de la recherche; rappeler aux participants le contexte dans lequel le projet de recherche a été initié; présenter et justifier la méthodologie utilisée de même que les cibles visées; présenter et commenter les principaux résultats de la recherche;
ouvrir les discussions en vue de recueillir les avis, commentaires, critiques et suggestions.

Identifier les principaux axes de travail issus des conclusions et recommandations pouvant faire l’objet d’actions de plaidoyer en direction des pouvoirs publics.
Retenir un thème de plaidoyer et en élaborer un plan de mise en œuvre; convenir d’un calendrier de plaidoyer à court terme.

Pour l’Honorable député du Centre -ouest, Eugénie Ouédraogo/Gansonré, « nous sommes heureuses de pouvoir participer à cet atelier de restitution et de suivre les résultats des enquêtes menées partout au Burkina, et plus particulièrement chez nous au Centre-ouest ». « Nous avons été déjà formées par Christian AID et ses partenaires, sur ce thème-là ». « Je dis que c’est bien parce que nous avons les rudiments nécessaires. C’est surtout tenir compte de toutes les couches sociales dans un budget ». « Les choses commencent déjà à bouger au niveau du Conseil régional, ils ont beaucoup tenu compte du genre dans leur budget », a telle indiqué.

Madame Sanogo Kadisso/Ouédraogo, sociologue, gestionnaire de projets à l’Association d’Appui d’Eveil (ADEP) Pugsada,  « nous sommes là parce la question du genre est notre cheval de bataille, car tout ce qui concerne le genre nous interpelle ».

Mme Kadisso Sanogo/Ouédraogo, sociologue, gestionnaire de projets à l’Association d’Appui d’Eveil (ADEP) Pugsada,

« Si possible apporter notre contribution, car sans la prise en compte du genre, tous nos efforts seront vains parce qu’il faut des ressources pour entreprendre. Les lignes vont bouger dorénavant, parce qu’avant cette recherche on attendait parler de la budgétisation sensible au genre, mais on ne savait pas exactement ce que cela voulait dire, comment il fallait vraiment prendre en compte le genre dans la budgétisation. Le genre concerne au plus haut niveau de l’Etat où les ministères sont formés, leurs compétences ont été renforcées pour qu’ils puissent tenir compte de l’intégration du genre dans la budgétisation », a soutenu madame Sanogo Kadisso de ADEP/Pugsada.

Photo de famille

Des concertation s en vue sont prévues pour les jours suivants pour mieux peaufiner le processus de plaidoyer.

Karen Ouédraogo

FasoAmazone net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.