A l’issue de la cérémonie de lancement officiel du Programme d’Appui au Développement des Economies locales (PADEL) à Dori, chef-lieu de la région du Sahel le vendredi 18 novembre 2016, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a exprimé ses attentes vis-à-vis du programme.

Selon le Président KABORE, « il s’agit pour nous de lutter contre la pauvreté. Comme il a été si justement dit par un grand Président tel que Nelson MANDELA, la lutte contre la pauvreté n’est pas de la charité. C’est le rétablissement d’une justice sociale. C’est également la possibilité de faire passer les gens de l’humiliation à la dignité. De ce point de vue, ce programme aura plusieurs vocations. D’abord le développement des infrastructures telles que les infrastructures de santé et d’éducation. Ensuite, mettre en exergue et développer les potentialités de chaque localité pour que tous les Burkinabè participent au développement de leur localité et partant au développement du Burkina Faso de façon générale ».

Pour un véritable développement, le Président du Faso préconise de neutraliser certaines pratiques sociales rétrogrades. « Il faut également lutter contre les pratiques qui sont obsolètes, notamment les mariages précoces. Nous devons travailler à ce que les femmes et les jeunes filles puissent aller à l’école, participer au développement autrement. Pour que nous puissions changer le Burkina Faso, il faut que nous changions nos mentalités. C’est la première base du vraiment changement », a indiqué le Président KABORE.

« Je voudrais féliciter cette initiative à laquelle l’Etat, les collectivités territoriales et nos partenaires au développement ont contribué. J’espère que d’ici à 2020, nous constaterons les effets induits de ce que nous avons lancé aujourd’hui à Dori et dans d’autres régions », a-t-il souhaité.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

LAISSER UN COMMENTAIRE