CAN-2017 : malgré un doublé de Mahrez, l’Algérie accrochée d’entrée par le Zimbabwe

0
144
Auréolée du statut de favori, l’Algérie a mal débuté la CAN-2017, en concédant le nul face au Zimbabwe (2-2), dimanche à Franceville, au Gabon. Face à l’adversaire le plus accessible de ce groupe B très relevé, les Fennecs se sont fait peur.

L’Algérie s’est fait très peur pour son premier match de la CAN-2017, et ce n’est pas fini ! Face à l’adversaire que l’on pensait le plus faible du groupe B, le Zimbawe, les Fennecs ont difficilement évité le pire. Heureusement que Mahrez, meilleur joueur africain de l’année, a assumé son statut en inscrivant un doublé, qui a permis aux siens d’obtenir un match nul (2-2), face à de surprenants Warriors.

Les joueurs du Zimbabwe, pourtant empêtrés dans des problèmes de primes il y a encore quelques jours, ont mené la vie dure à l’Algérie, prouvant comme la Guinée-Bissau samedi face au Gabon (1-1) qu’il faut se méfier des inconnus.

Tout avait pourtant commencé comme prévu, dans un stade aux trois-quarts vide, quand Mahrez sur une remise de Slimani a tranquillement ouvert son compteur d’une frappe enroulée (12e). Mené au score, le Zimbabwe avait de plus perdu son attaquant Musona, blessé d’entrée de jeu.

Des Warriors conquérants

Mais les Warriors (« guerriers ») ont largement mérité leur surnom, n’abdiquant jamais. Billiat a d’abord mis le gardien algérien à l’épreuve. Puis Mahachi est sorti de l’anonymat en égalisant d’une frappe qui a douché les ardeurs des Algériens (17e).

À la surprise générale, le Zimbabwe a alors pris le contrôle du match, poussant le défenseur algérien Belkhiter, pas du tout au niveau dans ce match, à la faute sur une incursion de Bhasera dans sa surface. Mushekwi a transformé le penalty (29e).

La barre transversale en seconde période a refusé à deux reprises l’égalisation aux Algériens, tandis que les attaquants du Zimbabwe obligeaient M’Bohli à sortir le grand jeu. Mahrez a finalement égalisé d’un tir des 25 mètres après que le Zimbabwe a gaspillé une balle de 3-1 (82e). Le désastre a été évité de peu.

Riyad Mahrez devra encore tirer de l’avant ses compatriotes, jeudi, lors du derby du Mahgreb contre la Tunisie puis dans le match décisif de ce groupe B contre le Sénégal.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE