CAN-2017 : la Tunisie domine l’Algérie et se rapproche des quarts

0
94
Dans l’ambiance feutrée du stade de Franceville, la Tunisie a surclassé l’Algérie (2-1) et prend une belle option sur la qualification en quarts de finale de la CAN-2017. En revanche, les Fennecs sont désormais au pied du mur.

Cet Algérie – Tunisie constituait l’une des plus belles affiches du 1er tour de la CAN-2017, elle pourrait bien constituer l’un des premiers tournants majeur de la compétition. À Franceville, les Aigles de Carthage ont profité de la fébrilité défensive des Fennecs pour décrocher un succès crucial dans la course aux quarts de finale (2-1).

Les buts tunisiens, marqués par Mandi contre son camp (50e) puis par Sliti sur pénalty, après une faute de Ghoulam sur Khazri (66e), sont venus concrétiser la belle prestation des Tunisiens, qui s’emparent de la tête du groupe B avant l’autre match de la poule, programmé à 20 h, entre le Sénégal et le Zimbabwe.

Un match tout en maîtrise de la Tunisie

Au bout d’une demi-heure de jeu équilibrée, les Aigles de Carthage ont peu à peu pris le contrôle du jeu et remporté la bataille du milieu, avec à la récupération un rayonnant Ben Amor, pour son retour de blessure, et les offensifs Khazri et Msakni. Les Tunisiens de Henry Kasperczak auraient pu corser l’addition notamment en fin de partie avec des espaces béants laissés par la défense algérienne.

« On a joué contre une équipe très forte, a estimé le défenseur tunisien Aymen Abdennour. On a fait une grande prestation. Eux ont des joueurs de haut niveau, qui jouent tous en Europe. Nous, on en a trois ou quatre en Europe et les autres jouent en Tunisie. »

Les Aigles de Carthage ont effectivement réussi leur pari, en dominant le voisin algérien et se replacent dans la course aux quarts de finale. L’Algérie et sa génération dorée de joueurs semblent s’acheminer vers une cruelle déception dans cette CAN-2017.

L’Algérie rate son match et paie cash ses ratés

Les supporters des Fennecs ont entrevu tout le talent de leur sélection à quelques brèves occasions, notamment avec la tête de Bensebaïni à bout portant (6e) et la reprise en pleine course de Mahrez à la 24e. L’Algérie a réduit le score en fin de rencontre par Hanni (90e+2).

Pour le capitaine des Fennecs, Aïssa Mandi, le résultat est cruel : « Sur le premier but, on a joué de malchance, le ballon a ricoché sur mon pied et est parti dans le but directement. Sur le deuxième but, on sait que Faouzi (Ghoulam) est un des meilleurs latéraux gauches en Europe, voire dans le monde. Il commet une erreur mais personne ne lui en tient rigueur, après tous les services qu’il a rendus à l’Algérie, c’est un très grand joueur et un très grand homme. Maintenant, il faut un exploit pour se qualifier, on en est tous conscients ».

Les Fennecs sont pour le moment troisièmes, en attendant l’issue du match Sénégal-Zimbabwe. Quel que soit le résultat de la rencontre, la qualification de l’Algérie se jouera lundi 23 janvier face à aux Lions de la Teranga, ce qui ne sera pas une mince affaire.

France24

LAISSER UN COMMENTAIRE