160e JOURNEES INTERNATIONALE DE LA FEMME: Les activités de commémoration lancées

0
191
 « Valeur morale de la personne humaine: responsabilité des communautés dans la lutte contre l’exclusion sociale des femmes ». C’est sous ce thème que se tiendra la 160e édition de la journée internationale de la femme, 8 mars au Burkina. Les organisateurs l’ont confié au cours d’un point de presse, tenu le 28 février à Ouagadougou.
Cette célébration est placée sous le très haut patronage de madame Sika Kaboré, épouse de son excellence monsieur le président du Faso. Le ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille, Laure Hien/Zongo est revenue sur  le thème de la journée internationale de cette année. En signifiant que : « en 2015 le centre Delwindé de SAKOULA a enregistré en septembre  2015 ; 255 victimes d’exclusion sociale dont 250 femmes. La cour  de la solidarité de Paspanga, a quant à elle notée 82 femmes victimes. En décembre 2016, a-t-elle ajouté ; 926 personnes des femmes exclues ont été dans la plus part enregistré dans 13 centres d’accueil et seulement 61 retournées en famille. En  témoignant sa profonde compassion aux personnes vulnérable victime d’exclusion sociale, la ministre a noté qu’à travers cette célébration de 8mars, les mentalités doivent être changées pour que dans les années à venir on n’enregistre plus de cas d’exclus dans nos sociétés par accusation de sorcellerie, de grossesse hors mariages et autres traites. En effet, le ministre en charge de la femme a tenu à souligner que le « 8-Mars est une journée de réflexion». Quid des festivités ? A ce sujet, le ministre a laissé entendre « qu’on ne peut pas empêcher les femmes d’exprimer leur joie à leur manière ». Sinon, dit-elle, « le ministère sensibilise mais n’encourage pas ces réjouissances ». Plusieurs activités seront réalisées au niveau national et régional, notamment l’organisation de la cérémonie officielle à Ouagadougou, des émissions radiophoniques et télévisées sur la problématique de l’exclusion sociale des femmes, la célébration collective de mariages. En marge de ces activités, chaque région, selon son centre d’intérêt pour cette journée et selon son budget, peut réaliser d’autres activités entrant dans le cadre de la célébration du 8-Mars. Il faut souligner que le budget total pour le 8 mars 2017 s’élève à 126 millions de F CFA. L’occasion faisant le larron, Mme Zongo a invité tout le monde à porter le Faso Dan Fani, le pagne officiel et fruit du labeur des braves femmes tisseuses, afin de les encourager et au-elà, les producteurs et les transformateurs de coton.

Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE