LEADERSHIP FEMININ: Le Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix au Burkina Faso (WANEP-BF) arme les jeunes filles

0
324
Le réseau ouest africain pour l’édification de la paix au Burkina Faso (WANEP-Burkina) a organisé au profit des jeunes filles étudiantes, un petit déjeuner d’échange et de partage d’expériences autour du thème « leadership féminin, source d’inspiration ». C’était le 11 mars 2017 à Ouagadougou.
Pendant la séance partage d'expériences
Pendant la séance de partage d’expériences

Ce petit déjeuner organisé par WANEP – Burkina Faso, à travers son programme le Réseau des femmes pour l’édification de la paix (WIPNE),  au profit de près d’une trentaine de jeunes filles étudiantes de la ville de Ouagadougou, sur le leadership féminin est une continuité de la célébration des activités du 8 mars 2017 sur la promotion des droits de la femme.

Les jeunes filles ont eu droit à des conseils de vie
Les jeunes filles ont eu droit à des conseils de vie

Au cours de la journée ces jeunes filles ont eu droit de la part de leurs ainées, leurs mères, grandes sœurs sur le partage d’expériences, de conseils, d’encouragements, de motivation de savoir, et de savoir -faire sur leur vie, leur parcours estudiantin, professionnel, leur vie sociale, d’épouse, mère au foyer. Bref, sur leur combativité et leur vécu.

Les 6 femmes invitées à l’occasion issues des milieux, journalistique, universitaire, politique, associatif, de la société civile, para militaires, du cinéma, n’ont pas manqué de louer cette initiative de la part du WANEP, n’ont pas tari de conseils et d’encouragements à l’égard de ces jeunes filles très attentionnées au cours des présentations.

M. Boris SOME Coordinateur de WANEP-BURKINA FASO
M. Boris SOME Coordinateur de WANEP-BURKINA FASO

Pour M. le Coordonnateur de WANEP Burkina Faso, M. Boris Somé, ce partage d’expériences sur le leadership féminin, est de permettre à ces jeunes filles d’être des leaders du changement au niveau de la société. De les doter de rudiments nécessaires, afin qu’elles puissent etre mieux armées pour se forger un avenir, et à être des futures femmes entreprenantes.

 Pour M. Somé toute femme peut se forger un avenir, créer sa propre structure. « Il faut savoir oser, oser rêver, s’assumer en faisant des choix judicieux » Bref. Il a exhorté ces filles à oser entreprendre, car pour lui « demain commence aujourd’hui ».  Il poursuit en ces termes « Vos ainées leaders ne sont pas des femmes extra -terrestres, ce sont des femmes ordinaires avec une vision claire ».

Photo de famille
Photo de famille

La représentante des étudiantes au nom des participantes, a loué ces moments de partage d’expériences. Remercié WANEP-Burkina et promet de mettre en pratique les conseils de leurs ainées, et au retour en faire écho.

Mme Benjamine Douamba, journaliste activiste politique et leader d'association
Mme Benjamine Douamba, journaliste activiste politique et leader d’association

Mme Benjamine Douamba, journaliste, activiste politique et leader de mouvement associatif, s’est réjouie du choix porté sur sa personne, a remercié WANEP Burkina pour cette initiative. Elle a partagé son parcours professionnel, politique et leader d’association. Et n’a pas occulté les difficultés rencontrées qui sont sources d’expériences pour elle.

Mme Caroline Ouanré journaliste audio-visuelle, s’est dit

Mme Caroline Ouanré, journaliste et leader d'entreprise à partagé son expérience
Mme Caroline Ouanré, journaliste et leader d’entreprise à partagé son expérience

honorée de venir partager un peu son vécu au quotidien, son expérience, de femme leader avec ses petites sœurs. Comment évoluer dans la société étant journaliste. Les difficultés rencontrées au quotidien. De stimuler et susciter des vocations dans le domaine du journalisme. Pour elle « Ça sera avec plaisir de voir des jeunes filles s’engager et embrasser le journalisme ».

Kevin Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE