Forum régional Africain des jeunes sur le patrimoine mondial « Accroitre l’implication des jeunes dans la promotion et protection du patrimoine africain »

0
168

Ce mercredi 05 mars  s’est tenue une conférence de presse au ministère de la culture et du tourisme dans le cadre de la 2e édition du forum régional des jeunes sur le patrimoine mondial 

Les participants a ce forum de la 2e édition du forum régional des jeunes sur le patrimoine mondial
Les participants a ce forum de la 2e édition du forum régional des jeunes sur le patrimoine mondial

Placée sous le thème de « accroître l’implication des jeunes dans la protection et promotion du patrimoine africain », le Burkina abritera du 26 Avril au 05 mai 2017 la 2E édition du forum régional des jeunes sur le patrimoine mondial. Ce forum est organisé conjointement par le gouvernement du Burkina Faso, le fond du patrimoine mondial africain(FPMA) et le centre du patrimoine mondial de l’UNESCO,  et concernera les jeunes filles et garçons d’Afrique francophone âgé de 20 à 28 ans qui s’investissent déjà ou désirent s’investir dans la protection, la valorisation et la promotion du patrimoine culturel et naturel.

L’Union africaine, à travers le FPMA a institué ce forum comme l’une des principales activités de son programme d’éducation des jeunes au patrimoine mondial, dans le but de promouvoir l’apprentissage interculturel et l’échange pour les jeunes.

Pourquoi le choix du Burkina Faso ?

Le forum à lieu sur un site inscrit sur la liste du patrimoine mondial et le Burkina Faso abrite les ruines de Loropéni, site classé sur la liste des patrimoines mondiaux, mais aussi quatorze autres sites classés patrimoines nationaux et inscrit sur la liste indicative et près de soixante-dix aires protégées dont trois parcs nationaux et deux réserves biosphères.

« A  ce forum nos attentes sont que nous attendons une forte mobilisation de la part de nos autorités nationales et des jeunes nous souhaitons également qu’il ait une large participation des 30 jeunes qui seront sélectionnés pour participer aux travaux, qu’ils puissent tirer grand profit des enseignements qui leurs serons donnés. A l’issue dudit forum nous souhaitons organiser ces jeunes afin qu’ils puissent être des sortes d’ambassadeurs du Burkina Faso en matière de protections et de promotion de patrimoine culturel » confia monsieur le directeur général de la FPMA

Frédéric TIANHOUN 

LAISSER UN COMMENTAIRE